Lancement de la saison touristique : Brome-Missisquoi veut continuer de séduire

Le maire de Brigham, Normand Delisle, le propriétaire... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le maire de Brigham, Normand Delisle, le propriétaire du Vignoble de la Bauge, Simon Naud et le directeur au service du développement économique au CLD Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Brigham) L'année s'est amorcée sous le signe de la croissance dans la région des Cantons-de-l'Est, qui a vu l'achalandage de ses lieux d'hébergement augmenter 25% en moyenne lors des trois premiers mois de 2015.

Une hausse observée aussi dans Brome-Missisquoi, qui entend bien poursuivre sur cette lancée durant la période estivale où des milliers de visiteurs se laissent séduire par les nombreux attraits du territoire, incluant la fameuse route des vins, dont la réputation n'est plus à faire.

Un défi que le directeur du service de développement économique au CLD de Brome-Missisquoi, Denis Beauchamp, ne craint pas de relever.

«Je pense qu'on a déjà à la base tous les ingrédients pour confirmer l'attrait de notre territoire. On a une offre touristique que je qualifierais de mature», a-t-il lancé lors du lancement de la saison touristique de la région tenu hier soir au vignoble de la Bauge, à Brigham.

Parmi les nouveautés susceptibles d'attirer les visiteurs, il cite l'exposition Sol, Suttonesstradinaire qui rend hommage à la carrière de Marc Favreau au Musée de Sutton et la présentation de la pièce Un souper d'adieu mettant en vedette Antoine Vézina et Maude Guérin au Théâtre Juste pour rire de Bromont.

L'ouverture prochaine du centre de villégiature Huttopia qui comprendra des chalets et des tentes «prêts à camper» à Sutton, l'arrivée de deux nouvelles fermes d'alpagas à Dunham ainsi qu'à Sutton et la mise sur pied de deux autres microbrasseries au pied du mont Sutton sont d'autres ingrédients qui pourraient bien contribuer à une saison touristique faste dans la région.

C'est sans compter l'entrée en scène de l'asinerie et savonnerie Poussières d'étoile, qui ouvrira ses portes le 6 juin à Dunham. Sur place, les gens pourront donner des câlins aux ânes, en plus de découvrir les diverses douceurs corporelles, dont les produits au lait frais d'ânesse, de l'établissement.

Une industrie touristique qui se porte bien

Preuve de la bonne santé de l'industrie dans Brome-Missisquoi, M. Beauchamp précise que les investissements en tourisme y ont atteint environ 30 millions de dollars en 2014, notamment grâce à l'apport important de certaines entreprises, dont le Château Bromont, Huttopia et Ski Bromont.

Et ceux-ci se poursuivront en 2015-2016, note-t-il, avec des projets récréotouristiques comme Les Loges, un projet d'habitation misant sur le camping de luxe, à Bromont et les nouvelles installations du Parc équestre de Bromont, qui totaliseront à eux deux des investissements de 18 millions de dollars.

Question de s'assurer que les touristes soient au rendez-vous, le CLD Brome-Missisquoi a lancé récemment une opération de séduction qui comprend entre autres l'envoi de 45 000 guides touristiques dans les régions d'Ottawa-Gatineau, de Montréal, de Québec ainsi que dans le Centre-du-Québec.

Un camion à vin transportant des produits de la route des vins de Brome-Missisquoi sillonne aussi depuis peu autant le Vieux-Port que le marché Jean-Talon à Montréal. Il permet de déguster, mais aussi d'acheter des bouteilles d'ici, afin de convaincre les Montréalais de venir faire leur tour cet été.

«On a déjà beaucoup de succès avec la région de Montréal. Mais on a surtout développé une culture d'excursionniste, c'est-à-dire que les gens viennent passer la journée chez nous et retournent chez eux à la fin de celle-ci. Ce qu'on souhaite, c'est de prolonger les séjours. Que les gens viennent chez nous deux ou trois jours, parce qu'une seule journée, c'est beaucoup trop court pour tout voir.»

Pour atteindre cet objectif, le CLD mise entre autres sur l'offre culturelle de Brome-Missisquoi, qualifiée «d'unique et distinctive» par M. Beauchamp. Ce dernier entend mieux la faire connaître à travers un nouveau portail, le www.carrementculture.ca, qui répertorie les activités culturelles et les artistes de la région.

 Parlant de culture, un hommage a été rendu hier soir lors du lancement à Richard Leclerc, qui a grandement contribué à faire rayonner la région. Ce dernier est derrière les récents succès du Musée des communications et d'histoire de Sutton, qui a attiré près de 17 000 visiteurs depuis 2009. Il demeure toujours très impliqué en étant notamment vice-président de la Maison Gilles-Carle, à Cowansville, et responsable des communications du Centre de pédiatrie sociale Main dans la main, en plus de continuer à être un bon ambassadeur de la région Brome-Missisquoi.

Pour plus de détails sur les nombreuses activités offertes, il suffit de visiter le www.tourismebrome-missisquoi.ca

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer