Centre d'aide aux entreprises : la moitié de l'objectif atteint

La directrice générale du CAE, Isabelle Brochu.... (photo Alain Dion)

Agrandir

La directrice générale du CAE, Isabelle Brochu.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) L'année 2014-2015 aura été une année de mouvance pour le Centre d'aide aux entreprises (CAE), avec pour résultat des investissements de 1 303 320$ dans l'économie locale. C'est la moitié de l'objectif qui avait été fixé.

«Je suis arrivée en août, résume la nouvelle directrice générale Isabelle Brochu. Nous n'avons pas atteint notre objectif de 2,6 millions$. Ces changements peuvent expliquer en partie les résultats, mais d'autres régions comparables n'ont pas atteint leurs objectifs non plus.»

Mme Brochu explique cette situation par le «climat» qui prévaut. «Mais je ne sens pas d'essoufflement de l'entrepreneuriat. Les gens ont autant de rêves qu'avant; c'est seulement plus difficile de démarrer en entreprise.»

Les récents résultats la rassurent cependant. «Depuis le 1er avril, on a autorisé autant de financement que pour l'an dernier», a-t-elle souligné lors de la présentation du rapport annuel de l'organisme, hier matin, dans les locaux de Noburo, un espace de co-working offert à Granby depuis quelques mois.

La dernière année a permis de venir en aide à 10 entreprises, dont sept existantes et trois en démarrage. Ces 1,3 million$ d'investissements se sont traduits par la création ou le maintien de 200 emplois.

Bien que le CAE soit présent sur les territoires de la Haute-Yamaska, de Brome-Missisquoi et de Rouville, près de 92% des fonds ont été injectés en Haute-Yamaska. Une proportion de 67% visait le secteur manufacturier.

L'organisme n'est pas qu'un partenaire financier; il assure aussi la gestion du Fonds d'investissement local (FIL) de la Haute-Yamaska pour lequel deux dossiers sont à l'étude.

Il s'occupe également, pour le compte d'Emploi-Québec, des ateliers du Cercle d'entraide à l'intention des femmes sans emploi ou en emploi précaire qui souhaitent se lancer en affaires.

Au cours de la dernière année, 48 femmes de la région ont participé à 158 heures d'ateliers et 85 heures de «coaching». Parmi elles, 30% ont réussi le démarrage de leur entreprise ou sont en prospection intensive de clients.Pour l'exercice 2015-2016, le CAE - qui est appuyé financièrement par Développement économique Canada - vise des investissements de 2,6millions$ et le soutien de 22 projets.

Depuis sa création en 1985, l'organisme fait état de 43 785 322$ investis dans 793 entreprises. Sa présidente, Lise Faucher, a d'ailleurs profité de l'occasion pour rappeler les grandes lignes de l'évolution du CAE au fil des 30 dernières années, insistant sur son caractère privé, apolitique et autonome.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer