Médias sociaux: attention aux informations propagées

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Un véhicule suspect qui rôde près d'une école. Des enfants qui sont abordés par un conducteur. Tentative d'enlèvement d'un bambin. Ce genre d'informations circulent abondamment dans les médias sociaux. Mais attention, préviennent les policiers, puisqu'elles ne sont pas toutes véridiques.

La Sûreté du Québec met en garde les citoyens quant à la propagation de messages sur les médias sociaux concernant des événements qui leur ont été signalés et qui font l'objet d'une enquête policière.

Des messages d'alerte ont récemment été publiés et partagés au sujet d'une tentative d'enlèvement qui aurait été commise à Farnham. Or, l'enquête a permis aux policiers de conclure qu'aucune tentative n'était survenue.

«Bien que l'intention soit noble, l'effet pervers de ce type de message formulé sur les médias sociaux par des citoyens est qu'il peut avoir un impact sur le sentiment de sécurité de la population», affirme la SQ, par voie de communiqué.

Les policiers rappellent qu'ils diffusent des renseignements lorsqu'ils ont le devoir d'informer la population d'une disparition, de recherche ou lorsqu'une situation pourrait mettre en péril la sécurité du public, par exemple. Les citoyens sont d'ailleurs invités à contacter leur service de police en cas de doute au sujet d'une information qui circule sur internet.

La SQ invite aussi la population qui détient des renseignements concernant une enquête policière à leur transmettre afin de les analyser.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer