Un contrat de 352 600$ accordé

L'aménagement d'un lien cyclable entre la passerelle Miner... (- photo janick marois)

Agrandir

L'aménagement d'un lien cyclable entre la passerelle Miner et la rue Principale sera réalisé cet été. Les cyclistes qui roulent sur l'Estriade et la Montérégiade pourront ainsi rejoindre le centre-ville plus facilement.

- photo janick marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Dans les cartons de la Ville depuis quelques années, l'aménagement d'un lien cyclable entre la passerelle Miner et la rue Principale à Granby se concrétisera cet été. Ces travaux lanceront la phase un du projet de revitalisation du centre-ville, a annoncé le maire Pascal Bonin.

Le conseil municipal a accordé un contrat lors de la dernière séance du conseil pour la réalisation de ce projet. Six entreprises avaient déposé une soumission. Le contrat a été attribué au plus bas soumissionnaire, Bertrand Ostiguy de Shefford, au coût de 352 600$. Un écart de plus de 145 000$ le séparait du plus haut soumissionnaire, Construction et Pavage Dujour de Sherbrooke, qui a déposé une offre de 497 926$.

Le nouveau lien multifonctionnel transitera par la propriété de l'église St-George. Une entente a été conclue avec les représentants de l'église anglicane afin d'acquérir, au coût de 7000$, une bande de terrain de 861 mètres sur laquelle sera aménagée la piste.

Selon le sommaire décisionnel soumis aux élus, dont les médias ont obtenu copie, la Ville a consenti à procéder à des travaux correctifs de drainage et à refaire l'asphalte sur l'ensemble du stationnement de l'église St-George. Six lampadaires seront en outre installés et l'entrée du stationnement via la rue Principale sera élargie. Huit arbres endommagés à l'arrière de l'église seront aussi abattus et remplacés par huit autres.

La Ville estime à 90 000$ la valeur des travaux qui devront être réalisés sur la propriété de l'église anglicane.

L'aménagement du lien cyclable dans la rue Saint-Jacques entraînera sûrement des entraves temporaires à la circulation. Le maire Pascal Bonin recommande la patience, car quelques chantiers se dérouleront aux quatre coins de la ville au cours de la saison estivale.

Autres phases

Idéalement, les travaux d'aménagement de la piste multifonctionnelle seront terminés pour les vacances de la construction, alors que les cyclistes se feront nombreux sur la piste cyclable. Ceux qui roulent sur l'Estriade et la Montérégiade pourront ainsi rejoindre plus facilement le centre-ville. Mais lundi soir, le maire Bonin n'était pas en mesure de confirmer l'échéancier des travaux.

D'autres phases accompagneront par ailleurs ce projet, dit-il. Pour l'heure, les efforts seront consacrés à l'aménagement du lien cyclable. Mais du mobilier urbain s'ajoutera éventuellement et des interventions seront réalisées pour inciter les cyclistes à profiter des attraits et services du centre-ville, affirme le maire Bonin.

«Il y a beaucoup de choses dans le collimateur», affirme-t-il, sans toutefois donner plus de détails pour l'instant.

Selon Pascal Bonin, 2016 s'annonce déjà comme une année chargée. Certaines technicités demeurent à régler, mais la phase deux du projet de revitalisation du centre-ville devrait être inscrite au programme triennal d'immobilisations, dit-il.

«Je suis très confiant que le centre-ville n'a pas fini de subir des changements. Et un autre changement que je souhaite, c'est au coin des rues Principale et Saint-Antoine. L'église Notre-Dame, c'est un coin important pour moi», glisse le maire en faisant allusion au projet d'institut technologique piloté par le Cégep de Granby.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer