Ski Bromont s'associe au Parc Safari

Le président de Ski Bromont, Charles Désourdy, est... (Photo fournie par Caroline Dumeste)

Agrandir

Le président de Ski Bromont, Charles Désourdy, est entouré du président du Parc Safari, Jean-Pierre Ranger, et de la présidente du caucus libéral, Nicole Ménard.

Photo fournie par Caroline Dumeste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) C'est bien connu, les animaux et les parcs aquatiques ont la cote auprès des enfants. Question de surfer sur la vague, Ski Bromont vient de conclure un partenariat avec le Parc Safari d'Hemmingford afin d'attirer la clientèle familiale par le biais d'un abonnement estival commun.

«La classe moyenne a besoin de souffler un peu. On veut que ces familles prennent leurs vacances au Québec. Avec un combiné des animaux et de l'eau à volonté pour 59,50 $, on fait le pari que les gens vont venir en grand nombre», a mentionné hier en entrevue le président de Ski Bromont, Charles Désourdy, en marge du lancement officiel de la campagne conjointe.

Pour celui qui tient les rênes de l'entreprise récréotouristique phare de Bromont, il s'agit de l'aboutissement d'un projet de longue haleine. «On a quatre à cinq grosses journées durant l'été [au parc aquatique]. Alors on peut accueillir beaucoup plus de gens. Ça fait longtemps que je rêve d'un partenariat avec le Zoo de Granby ou le Parc Safari. Je connais bien Jean-Pierre Ranger [président de l'entreprise d'Hemmingford]. Un moment donné, il a eu un déclic cet automne et il a dit "go". Ça a été un processus de près de cinq mois de négociations. On voulait être certains que l'équation allait être gagnante des deux côtés.»

L'offre est valide pour des groupes de quatre personnes d'ici au 30 juin. Une légère hausse des tarifs est prévue par la suite. L'entente entre les deux parties ne tient que pour la saison estivale 2015. «Ensuite, on verra!», a lancé l'homme d'affaires.

ÉTAPE PAR ÉTAPE

Pourquoi avoir misé sur un partenariat avec le Parc Safari, situé à près d'une heure et demie de Bromont, alors que le Zoo de Granby se trouve à une vingtaine de minutes de la ville branchée? «On a approché les gens du Zoo aussi, mais ils doivent encore réfléchir à leur modèle d'abonnements. On est restés au stade des discussions parce qu'on était loin d'une possible entente au niveau du prix», a indiqué Charles Désourdy.

Le président de Ski Bromont garde néanmoins le cap vers une éventuelle association de joueurs majeurs de l'industrie récréotouristique. «Le premier gars qui a lancé un buffet à volonté devait mal dormir la veille, a-t-il dit, faisant le parallèle avec les abonnements. La formule a fait ses preuves, les gens embarquent. Si ça va bien cette saison, on pourra s'associer avec le Zoo puis La Ronde. On pourrait devenir une force de frappe incontournable [au Québec]. Qui sait, on pourra attirer les Ontariens et les Américains pour qu'ils viennent passer une à deux semaines ici avec des activités à volonté.»

PÔLE TOURISTIQUE

Bien qu'il mentionne avoir «une très bonne relation» avec le président de Ski Bromont, le directeur général du Zoo de Granby, Paul Gosselin, a confié au journal avoir un léger malaise avec l'entente que celui-ci a conclue avec son homologue. «Avoir un partenariat avec le Parc Safari alors que tu as le Zoo dans ta cour, c'est évident que ça sonne drôle, a-t-il dit. Charles Désourdy connaît ma position là-dessus. On s'en est parlé à quelques reprises. Mais on travaille sur d'autres bases ensemble. On a vraiment l'intention de faire de la région un pôle touristique.»

D'ailleurs, le Zoo et Ski Bromont offriront prochainement un «duo», a mentionné M. Gosselin. La campagne promotionnelle devrait être lancée en juin. «Tu achètes une passe de deux jours et tu peux aller dans les deux sites, en plus d'avoir un rabais chez des hôteliers de la région», a-t-il résumé.

Celui qui est à la tête du Zoo demeure toutefois ouvert à un éventuel partenariat en matière d'abonnements avec son collègue bromontois. «Mon souhait avec Charles, c'est de développer une passe annuelle, comme on l'offre actuellement à notre clientèle, a-t-il spécifié. Les portes ne sont donc pas fermées.»

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer