Le Camp d'été pédagogique de retour à Bedford

Après une première expérience très positive, l'école primaire... (photo Sophie Sénécal, collaboration spéciale)

Agrandir

Après une première expérience très positive, l'école primaire du Premier-Envol, à Bedford (dont on aperçoit ici les élèves Rosalie Garcia, Amélie Tougas, Gabriel Robert, Mathis Tougas et Fabio Desnoyers ) revient à la charge avec son Camp d'été académique.

photo Sophie Sénécal, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Bedford) Les enseignants connaissent bien la « glissade de l'été » : chez certains élèves, les deux mois de congé estivaux font oublier une partie de la matière apprise durant l'année scolaire précédente. Tout est alors à recommencer, en plus des apprentissages en cours.

Un phénomène qui, selon les études, s'accentue chez les élèves provenant d'un milieu défavorisé. C'est pourquoi l'école primaire du Premier-Envol, à Bedford, a mis sur pied un Camp d'été pédagogique, une première à la commission scolaire du Val-des-Cerfs «et peut-être au Québec», affirme son instigatrice, la directrice Sophie Sénécal.

«J'ai vu des enfants en très grande difficulté qui, aujourd'hui, sont solides en classe», affirme celle qui est aussi directrice de l'école primaire Saint-Joseph, à Notre-Dame-de-Stanbridge.

L'initiative revient cette année après avoir obtenu beaucoup de succès, l'été dernier, avec 12 élèves de première année. «Les parents, les enseignants et tous les intervenants ont vraiment vu une différence, dit Mme Sénécal. Une petite fille a même rattrapé trois mois de retard scolaire.»

Une autre fillette, qui pleurait constamment à la rentrée, a réglé son problème d'anxiété. «Un autre élève a beaucoup gagné de confiance en lui, dit la directrice. Bref, tous ont fait des gains.»

Rappels

Le camp se concentre sur les matières de base: français et mathématiques, et que des rappels, donc pas de nouvelle matière. À raison de deux jours par semaine (un par groupe), de la fin juin à la mi-août, les activités sont offertes par un éducateur spécialisé et une étudiante en enseignement. La matin est consacré à des notions plus académiques tandis que l'après-midi est plus dynamique, avec la possibilité de se joindre au camp d'été des loisirs de Bedford.

Le camp permet aussi d'améliorer les habiletés sociales et la connaissance de soi par des activités comme parler devant un groupe et jouer avec des camarades en groupe plus restreint.

Il s'adresse en priorité aux élèves en difficulté scolaire ou «dans le rouge», illustre Mme Sénécal. Des places sont aussi réservées aux enfants de l'école Saint-Joseph. Les élèves fragiles ou «dans le jaune ou l'orangé», c'est-à-dire avec des notes de 65% et moins, comblent les places restantes. Le camp accueillera cet été 12 élèves de première année et 12 de deuxième, soit le double de l'an passé.

Des lettres d'invitation ont été envoyées cette semaine aux parents d'élèves ciblés. Des frais de 100$ leur sont demandés afin de payer une partie des salaires des animateurs et d'assurer la présence des enfants. Les parents intéressés, mais qui n'ont pas reçu d'invitation peuvent communiquer avec l'école, via internet ou par téléphone.

Imité?

L'initiative de Mme Sénécal fera peut-être des petits: des représentants d'autres commissions scolaires ont démontré de l'intérêt pour ce projet. À Val-des-Cerfs aussi «on regarde ça de près», dit la responsable des communications, Isabelle Charest.

«On vise à étendre ce projet à une plus grande clientèle, mais on y va un pas à la fois.»

Le Camp d'été académique de Bedford a vu le jour grâce à la collaboration de PANDA Brome-Missisquoi, le Club Richelieu lac Champlain, Graymont, Transport Chalut, des donateurs privés et la Ville de Bedford.

«Pour la Ville, c'est un projet très important, dit Sophie Sénécal. Ce sont leurs futurs citoyens après tout!» Le camp démarre le 29 juin dans les locaux de l'école Mgr-Desranleau de Bedford, question d'espace. Des heures de service de garde seront aussi disponibles.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer