Excréments de chiens dans les parcs : surprise à la fonte des neiges

Les parcs où les chiens sont permis, comme... (photo janick marois)

Agrandir

Les parcs où les chiens sont permis, comme la portion boisée du parc Terry-Fox, sont équipés de distributeurs de sacs pour permettre aux propriétaires de ramasser les excréments de leur chien.

photo janick marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby a fait preuve d'ouverture à l'endroit des chiens en permettant leur présence dans cinq parcs municipaux. Mais cette position pourrait-elle être révisée? Les travaux publics ont dû faire une opération nettoyage à la fonte des neiges pour ramasser les excréments canins. Une première, selon le directeur des travaux publics, Sylvain Flibotte.

«Avant, on n'y est jamais allé. C'était la première fois qu'on faisait ça», a affirmé M. Flibotte à La Voix de l'Est.

Selon lui, des employés des travaux publics ont dû se déplacer à trois reprises - deux fois au parc Terry-Fox et une fois aux Boisés Miner - pour nettoyer les sentiers et leurs abords. Cette opération spéciale a été réalisée à la suite de plaintes, explique le directeur des travaux publics.

Le maire Pascal Bonin affirme être bien au fait de la situation. Il dit avoir lui-même demandé au service des travaux publics de faire un blitz de nettoyage, particulièrement au parc Terry-Fox. «Ça ne me tentait pas d'attendre que les citoyens nous disent que ça a l'air tout croche», a-t-il laissé tomber lorsque questionné sur le sujet.  

«C'est dommage parce qu'on a donné aux citoyens ce qu'ils voulaient et en retour, on a ça. Quand j'ai vu l'état du parc à la fonte des neiges, je me suis dit qu'il y en a une gang qui se sont laissés aller...», ajoute-t-il.

projet pilote

En juin 2014, la Ville a mis en place un projet-pilote pour permettre la présence des chiens dans les parcs Terry-Fox (section boisée seulement), Barré, Deslandes et de l'Érablière, en plus des Boisés Miner.

«Est-ce que certaines personnes sont en train de donner raison à l'ancienne administration qui croyait que la seule façon de faire, c'est de bannir les chiens partout? Il reste un an pour me le prouver», avance Pascal Bonin, qui affirme que le projet sera révisé au printemps 2016.

Mais s'il n'en tient qu'à lui, les chiens pourront continuer de fréquenter certains parcs. Les propriétaires de chiens devront toutefois collaborer davantage. «Je pense que le projet-pilote est là pour l'ouverture d'esprit et pour rester. Mais si ça devient le free-for-all, je n'aurai pas le choix, même si ce n'est pas ce que je préconise», dit le maire.

Minorité

Pascal Bonin dit cependant être conscient que les «cadeaux» canins laissés sur les sentiers sont l'oeuvre d'une minorité de propriétaires de chiens. «Est-ce qu'on va encore punir une majorité pour une minorité qui ne sait pas se conformer à la réglementation?», s'interroge-t-il.

Des propos qui trouvent écho auprès de certains propriétaires de chiens rencontrés hier aux Boisés Miner. «Je déteste que les gens négligent de ramasser ce que fait leur chien parce que c'est nous qui pourrions être pénalisés», a dit hier Claude Beaudoin, sa petite chienne tirant impatiemment sur sa laisse.

«Il n'y a déjà pas beaucoup de places où aller, ça serait dommage qu'on nous bloque», a pour sa part commenté Dany Dionne. Ce dernier comme M. Beaudoin ont assuré assumer leur devoir de propriétaire. 

Le maire Bonin rappelle que les amendes ont doublé si un propriétaire de chiens néglige de ramasser les excréments de Fido. Un tel geste est passible d'une amende d'au moins 100 $ et d'au plus 200 $ pour une première infraction, et pour toute infraction subséquente à la même disposition, dans la même période, d'une amende d'au moins 200 $ et d'au plus 300 $. «Est-ce qu'il va falloir donner plus d'amendes pour que les gens comprennent? On m'oblige à aller vers la répression», déplore-t-il.

Pascal Bonin rappelle qu'il y a deux règles d'or pour amener son chien dans un des parcs où ils sont admis: tenir son chien en laisse et ramasser ses crottes. «Il y a des petits sacs sur place. Mon souhait le plus cher, c'est de ne pas être obligé de revoir ma position», conclut-il.

 

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer