La rémunération des employés pèse lourd

Robert Gagné, directeur du Centre sur la productivité... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Robert Gagné, directeur du Centre sur la productivité et la prospérité aux HEC.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Les dépenses totales par habitant demeurent raisonnables à Granby. Mais la rémunération moyenne des employés municipaux y est plus élevée que dans la majorité des autres villes qui comptent entre 50 000 et 100 000 habitants, révèle le troisième palmarès HEC des municipalités du Québec. La rémunération pèse d'ailleurs de plus en plus lourd dans les finances municipales québécoises, selon Robert Gagné.

«Dans bien des villes, la source de la croissance des dépenses municipales, c'est la rémunération des employés», a souligné en entrevue Robert Gagné, directeur du Centre sur la productivité et la prospérité aux Hautes Études commerciales.

«La rémunération augmente plus vite que tout le reste. Ça tire les dépenses vers le haut. Et ça va tirer les taxes vers le haut», ajoute M. Gagné.

Granby occupe le deuxième rang - et le 363e rang provincial - des dépenses totales par habitant dans le groupe formé par les villes de Drummondville, Saint-Hyacinthe, Shawinigan, Saint-Jean-sur-Richelieu, Repentigny, Blainville, Brossard et Saint-Jérôme. Ses dépenses sont de 1330,66$ par habitant, tandis qu'elles sont en moyenne de 1519, 65$ dans le groupe. À Granby, la hausse annuelle moyenne des dépenses est de 4,3% entre 2009 et 2013, selon les données du palmarès.

«Les dépenses municipales augmentent plus vite que les dépenses provinciales et plus vite que l'inflation. À un moment donné, ça ne peut pas toujours être au-dessus de l'inflation. Il y a des gens pour qui ça va devenir un problème de payer leur compte de taxes municipales, comme pour les personnes retraitées avec des revenus fixes», analyse Robert Gagné.

Grain de sel

Du côté de la rémunération des employés municipaux, Granby occupe le sixième rang de son groupe - et le 689e rang provincial - avec un salaire moyen par emploi (tous types d'emplois confondus) de 77 797,17$, alors qu'il est de 73 352, 16$ dans les autres villes du groupe. La croissance annuelle moyenne est de 2,7%.

À titre indicatif, dans la région, la rémunération des employés municipaux est plus élevée à Lac-Brome et à Bromont avec des salaires moyens par emploi de 79 292,42$ et de 84 355,20$.

Le directeur des finances de la Ville de Granby, Jean-Pierre Renaud, affirme prendre ces données «avec un grain de sel». Il dit justement avoir communiqué l'an dernier avec les auteurs du palmarès pour relever une erreur dans la méthode de calcul de la Ville de Drummondville en matière de rémunération. «Les indicateurs utilisés sont non vérifiés par le ministère des Affaires municipales, alors c'est à la grâce de chacune des municipalités», dit-il.

 

Tous les détails dans notre édition de mardi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer