Fermiers de famille: la saison est lancée

Une quarantaine de personnes ont visité la Ferme... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Une quarantaine de personnes ont visité la Ferme de la colline du chêne, samedi, lors d'une journée portes ouvertes.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Bromont) La saison de l'agriculture est officiellement démarrée à la Ferme de la colline du chêne, à Bromont. Alors qu'à pareille date l'an dernier, le boulot n'avait pas encore débuté, la machinerie a déjà commencé à travailler la terre. La ferme, une coopérative de solidarité, a ouvert ses portes au public, samedi, pour lancer en grand la saison.

En 2014, la ferme comptait 220 clients qui, avec leur adhésion, recevaient chaque semaine un panier de légumes biologiques cultivés dans les collines et la vallée entourant l'ancienne ferme laitière. Cette année, la coopérative espère distribuer des paniers à 260 clients dans l'un de ses points de services à Bromont, Granby et Longueuil.

La ferme du chemin du Lac-Gale a reçu des clients pour ses portes ouvertes et a offert un atelier sur l'apiculture pratiquée à cet endroit, ainsi que des informations sur ses produits biologiques et les outils fabriqués et utilisés sur la terre.

Nouvelle fermière de famille

Associé à la coop depuis cinq ans, Cyrille Tremblay pourra compter sur l'aide d'une nouvelle fermière de famille, Ève Monty-Tremblay. S'il n'existe aucun lien de famille entre eux, leur amour de la terre les unit.

L'arrivée de Mme Monty-Tremblay dans l'équipe d'associés, après une saison de travail sur la ferme comme employée, permettra à Cyrille Tremblay de souffler un peu. «Plus on grossit, plus on a des responsabilités», a lancé celui-ci devant la quarantaine de personnes présentes aux portes ouvertes.

«On se complète vraiment bien», mentionne la jeune femme, qui s'installera bientôt à Bromont avec sa famille. Cette dernière veillera à la planification des semis et à la distribution des paniers, tandis que son collègue associé s'occupera du travail sur la terre.

Ce dernier a même conçu sa propre machinerie qui permet d'augmenter son efficacité. «On est de mieux en mieux équipés», constate M. Tremblay, visiblement passionné par son travail.

La formule coopérative permet aux deux fermiers de travailler dans leur domaine et d'avoir accès à la terre. La relève agricole se fait rare, notamment en raison des prix faramineux des terres, des équipements et des installations. Ils ont pu acheter des parts et leur salaire est le fruit de leurs cultures.

Nouveau concept

Quatre familles sont propriétaires de l'endroit: Pierre Vinet, Michel D'Astous et sa femme Lily Gaudreault, Denis Gagné et sa conjointe Sylvie Gaudreault ainsi qu'Earl Laurie et sa douce Manon Côté. Les familles ont chacune un terrain privé sur les collines et elles possèdent la ferme via la coopérative.

En plus du kiosque du samedi, ouvert de 10 h à 15 h, la Ferme de la colline du chêne amène un concept qui fonctionne bien au Vermont et qui s'intitule On your honor, Sur votre honneur. Un réfrigérateur où chacun pourra venir puiser sera quotidiennement rempli avec des légumes du jour. Une charte de prix sera affichée et le passant pourra mettre le montant de son achat dans une petite caisse sécurisée, explique M. Gagné, animateur de l'émission L'épicerie.

Un projet pilote a été mené à la fin de l'été dernier et le concept a été retenu pour la présente saison. On se fie ici à la bonne foi des gens.

La ferme grossit. Cet été, des chèvres brouteront une partie de l'immense terrain. Une dame a loué une parcelle pour y élever ses biquettes.

Pierre Vinet voudrait également se procurer un troupeau de chevaux qui pourraient circuler librement, sans qu'il s'agisse d'animaux sauvages, ajoute M. D'Astous, coauteur de la populaire série télévisée Yamaska.

Les lecteurs pourront en apprendre davantage sur l'implication de l'auteur dans ce projet de communauté en parcourant un reportage d'Isabelle Gaboriault publié dans l'édition du 13 mai de l'hebdomadaire Le Plus. L'histoire de la ferme en milieu champêtre y sera racontée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer