Possession de cannabis : Yann Tremblay sera acquitté

Le promoteur immobilier Yann Tremblay n'est plus accusé... (photo La Voix de l'Est)

Agrandir

Le promoteur immobilier Yann Tremblay n'est plus accusé de possession de drogue.

photo La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Saint-Hyacinthe) Un poids se retire des épaules du promoteur immobilier et entrepreneur en construction Yann Tremblay.

La Couronne a indiqué hier qu'elle ne déposera pas de preuve contre l'homme de 41 ans concernant l'accusation de possession de cannabis qui pèse contre lui. Il doit donc en être acquitté à sa prochaine présence en cour. Les accusations d'entreposage négligent d'arme à feu et de recel (concernant un tracteur) sont toujours pendantes.

M. Tremblay avait été arrêté, en octobre dernier, dans la foulée d'une opération policière visant la production de cannabis. Son père Jeannot Tremblay, sa mère Gisèle Dostie-Tremblay, son frère Kevin ainsi que Francis Berthiaume et Steeve Mercier avaient aussi été arrêtés. Tous doivent revenir devant la cour en juin pour la suite des procédures judiciaires.

«On est en discussion pour l'ensemble des dossiers», a indiqué Me Marie-Claude Morin, du ministère public. Pour la défense, Me Alexandre Caissie n'a pas répondu aux questions de La Voix de l'Est.

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, c'est le patriarche qui menait le gros des opérations, alors que son fils Yann était le propriétaire des terres, à Saint-Valérien-de-Milton. Il est aussi domicilié dans cette municipalité.

Le promoteur immobilier n'en a pas fini avec la justice: outre les accusations restantes, il s'expose à ce que ses terres lui soient confisquées pour avoir servi à des fins illégales, soit la culture de marijuana.

Grosse saisie

La saisie effectuée le 9 octobre 2014 était «l'une des plus grosses faites en Montérégie en 2014», a précisé Me Morin. Quelque 230 kilogrammes de cannabis, deux armes de chasse, 5000 cigarettes de contrebande et des véhicules avaient été saisis. Deux autres adresses situées à Roxton Pond avaient aussi reçu la visite des policiers.

«L'opération visait un réseau de production de cannabis dans lequel chacun pouvait avoir une participation différente», avait expliqué Ingrid Asselin, de la SQ en Montérégie.

Yann Tremblay est bien connu dans le domaine immobilier à Granby. Il est président d'Habitation York, un projet de construction de condos, et de Construction Y. J. Tremblay. L'homme d'affaires a également été impliqué dans le projet commercial situé sur le terrain de l'ancien Cabaret et a été responsable des travaux de rénovation et d'agrandissement du Centre médical Robinson, toujours à Granby.

À la suite de son arrestation, il avait remis sa démission du conseil d'administration et du comité exécutif de l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec, où il siégeait à titre de président sortant. Il avait occupé la fonction de président de septembre 2013 à septembre 2014.

 

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer