Pédaler pour l'école Parkview

Pour sa quatrième participation au Grand Défi Pierre... (photo Alain Dion)

Agrandir

Pour sa quatrième participation au Grand Défi Pierre Lavoie, le député François Bonnardel a choisi de parrainer les élèves de l'école Parkview.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Du 12 au 14 juin prochain, François Bonnardel remontera en selle. Le député de Granby participera pour une quatrième année consécutive au Grand Défi Pierre Lavoie, au profit de l'école primaire Parkview.

«Ça va me faire plaisir de parrainer l'école, de pédaler et de souffrir pour elle!» a lancé le député à la blague, lors d'un point de presse tenu dans le gymnase de l'école.

Les années précédentes, les écoles Eurêka, Saint-Marc et Saint-Eugène avaient été choisies par l'élu. Elles se sont partagé près de 20 000$, qui ont servi à financer l'acquisition d'installations et de matériel sportifs, comme ce sera le cas pour l'établissement de la rue Lorne, où on aimerait acheter, entre autres, des raquettes destinées à des escapades hivernales dans les parcs de Granby.

Des sommes plus que bienvenues pour les écoles qui, en ces temps difficiles, ne pourraient jamais penser investir dans leur cour.

«C'est sûr qu'il ne nous reste pas beaucoup de sous avec toutes les compressions, et nous sommes très heureux d'être parrainés par M. Bonnardel», affirme Nicole Carrière, la directrice de l'école Parkview.

Promouvoir l'activité physique

L'établissement participera pour la première fois à la Grande récompense, et tentera d'amasser le plus grand nombre de cubes d'énergie possible. Une initiative qui pourrait désormais s'inscrire dans les habitudes des élèves, qui sont déjà très actifs à Parkview, souligne Mme Carrière.

Certes, le Grand Défi Pierre Lavoie amène des sous aux écoles, mais il envoie aussi un beau message aux élèves. «Il faut conscientiser les jeunes et les amener à bouger davantage, car leur santé est importante», rappelle M. Bonnardel, qui trouve que le système d'éducation ne promeut pas suffisamment l'activité physique auprès des élèves. «Les enfants devraient avoir des cours d'éducation physique tous les jours, c'est aussi important que le français et les maths», ajoute-t-il.

Un défi personnel

À la tête de l'équipe de cyclistes de l'Assemblée nationale depuis ses débuts, le député de Granby sera accompagné de ses collègues caquistes de Borduas et de Drummond-Bois-Francs, Simon Jolin-Barrette et Sébastien Schneeberger, de même que des députés de Huntingdon et de Labelle, le libéral Stéphane Billette et le péquiste Sylvain Pagé. Tous porteront un jersey officiel aux couleurs de l'Assemblée nationale.

La randonnée est aux yeux de l'élu son Tour de France personnel, un défi qu'il s'impose à lui-même avant tout. «Je pense que je suis devenu un meilleur député depuis que je participe au défi, parce que je prends plus soin de moi, explique M. Bonnardel. Quand on est dans ce boulot, il n'y a pas toujours d'équilibre.»

Une quatrième participation amène aussi ses nouveaux défis. M. Bonnardel compte parcourir 625 kilomètres lors de la fin de semaine; l'an dernier, il en avait pédalé 500. «C'est ma plus grosse année, reconnaît l'élu, qui agira aussi à titre d'encadreur le long du parcours. Mais je suis bien préparé, je me suis bien entraîné [à raison de 200 km chaque semaine].»

Il espère surtout que le beau temps sera au rendez-vous. «L'année passée, c'était la pire en termes de température, se souvient le député. Il pleuvait tout le temps, et c'était dur sur le moral. On n'arrivait même pas à sécher nos bas!»

Entre-temps, le cycliste aguerri invite la population à se joindre à lui le 24 mai prochain dans le cadre du Grand Défi de Granby.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer