34 M$ de financement pour VarageSale

Tami Zuckerman et Carl Mercier, Granbyen d'origine, sont... (photo fournie VarageSale)

Agrandir

Tami Zuckerman et Carl Mercier, Granbyen d'origine, sont à la base d'une histoire à succès sur le web. La plate-forme qu'ils ont créée, VarageSale, a obtenu un financement de 34 millions $ US.

photo fournie VarageSale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Un Granbyen d'origine est à la base d'une histoire à succès sur le Web. Fondateurs du marché en ligne VarageSale, Carl Mercier et sa conjointe ont réussi à obtenir un financement de 34 millions$ US, notamment de la part d'investisseurs de capital de risque de la Silicon Valley, pour permettre à leur entreprise de connaître un développement international.

Sequoia Capital, qui a entre autres participé au financement des Apple, Google et YouTube de ce monde, a décidé d'investir dans VarageSale (mot-valise de virtual garage sale) aux côtés de Lightspeed Venture Partners, de même que d'iNovia Capital, Real Ventures et Version One.

«Au début, on voulait moins que ça. On visait une dizaine de millions, a raconté Carl Mercier en entrevue à La Voix de l'Est. Mais les gens ont vu notre progression, notre croissance et surtout l'engagement de nos utilisateurs. Ils voulaient être sûrs de bien capitaliser l'entreprise pour assurer notre succès.»

Résumé simplement, VarageSale - qui est aujourd'hui présent d'un océan à l'autre et dans 42 États américains - est une application hybride qui tient à la fois du réseau social et de la plate-forme de vente. Carl Mercier et sa conjointe Tami Zuckerman l'ont créée il y a un peu plus de trois ans pour répondre à leurs besoins. «Ma femme était enceinte et voulait faire du ménage dans le sous-sol pour faire de la place pour notre petit Noah», explique l'entrepreneur de 35 ans.

Aux yeux de Tami Zuckerman, les plates-formes traditionnelles de vente n'étaient pas adaptées à ses besoins. Même chose pour les groupes de vente sur les réseaux sociaux. «On a bâti la plate-forme idéale. Et très vite, on a su qu'on ne voulait pas faire un autre Kijiji ou Craiglist. Les aspects de communauté et de relations interpersonnelles étaient très importants pour ma conjointe», dit-il.

Dans chaque ville

VarageSale est ainsi une façon gratuite de vendre et d'acheter des articles, tout en se connectant à sa communauté locale et en utilisant son identité réelle. Carl et Tami ont créé leur première communauté à Vaudreuil-Dorion. «Quand on s'est rendu compte que le besoin était grand, on a considéré étendre notre couverture», explique celui qui a quitté Granby pour Montréal en 2008.

Pour l'heure, VarageSale est davantage implanté dans les communautés anglophones. Il y a donc peu de groupes au Québec, mais il en va autrement dans le reste du Canada, aux États-Unis et même en Europe, en Australie et au Japon. «Actuellement, il n'y a pas de communauté VarageSale dans chaque ville. Mais notre but ultime, c'est qu'il y ait des communautés partout», lance Carl Mercier.

L'entreprise, qui a démarré avec deux employés, a ainsi connu une croissance fulgurante. Elle compte aujourd'hui 55 employés et a centralisé ses opérations à Toronto l'automne dernier.

«On a grossi la business et l'équipe tellement rapidement depuis deux ans. C'est un gros challenge et ça demande des ajustements constants», dit le chef de la direction.

VarageSale est la troisième entreprise démarrée par Carl Mercier. Celui-ci était notamment à la tête de Defensio, installée au 3e Imperial à Granby, et vendue en 2009 à l'Américaine Websense. Defensio avait développé une plate-forme permettant de protéger les blogues des commentaires considérés comme du pollupostage.

VarageSale compte, selon son cofondateur, «des millions d'utilisateurs qui voient des milliards d'items chaque mois». Autres statistiques, dit Carl Mercier: «la moitié des utilisateurs ouvrent l'application chaque jour et plus de 90% du trafic est mobile». Bref, une histoire à suivre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer