Genest pourrait avoir de la compétition

Réjean Genest devra se battre pour rester candidat... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Réjean Genest devra se battre pour rester candidat dans Shefford. Une assemblée d'investiture devrait se tenir en juin prochain.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Les étoiles s'alignent pour que l'investiture du NPD dans Shefford se tienne en juin. Pour le moment, aucun candidat, pas même l'actuel député, Réjean Genest, ne sont confirmés. Mais chose certaine, il devra disputer son investiture.

M. Genest n'a pas caché son désir de poursuivre sa carrière politique au sein du NPD. Son formulaire a été déposé, mais le processus n'est pas encore terminé à la direction du parti. «Il n'y a pas de candidats officiels, affirme Marc-André Viau, directeur adjoint des médias au NPD. Je ne sais pas si ses documents ont été transmis.»

Les personnes intéressées doivent simplement remplir un formulaire contenant des informations personnelles. Des employés du parti font ensuite des vérifications de base pour s'assurer qu'elles remplissent les critères pour être candidates, explique M. Viau. On vérifiera si les informations sont exactes, par exemple, ou si ces personnes ont tenu des propos haineux ou qui ne cadrent pas avec les valeurs du parti.

«Il y a des très bonnes chances qu'il y ait une course à l'investiture dans cette circonscription», rapporte le responsable des communications.

au compte-goutte

Les informations arrivent au compte-goutte. «Pour l'instant, on n'a pas plus de détails, commente pour sa part Mario Roberge, président de l'association locale, aussi employé du bureau de circonscription. On va avoir des détails très bientôt. On peut parler de juin, en principe, pour une investiture.»

«On n'a toujours pas de date pour l'investiture à Shefford. Ça devrait venir. On est en train de regarder les plans, précise quant à lui M. Viau, confirmant toutefois la probabilité d'une assemblée en juin. Étant donné que le scénario d'élections printanières est écarté, il y a moins d'urgences en ce moment de tenir une assemblée d'investiture. On espère être capable de le faire le plus rapidement possible.»

Un bilan peu reluisant

Dans un tableau publié dans son bulletin parlementaire de l'hiver, distribué à toutes les portes de son comté, il est démontré que l'équipe de M. Genest a multiplié les interventions en cette année électorale, mais qu'elles étaient rares les trois années précédentes. La catégorie la plus imposante est l'aide apportée pour les demandes de passeports, suivie par la catégorie «divers».

La Voix de l'Est révélait, le 5 novembre, que M. Genest brillait par son silence aux communes. Seulement en novembre, après la publication du dossier, le député a enchaîné les interventions. Depuis, son nombre d'interventions depuis son élection, en mai 2011, est passé de 39 à 53. 

La Presse dévoilait en février que le parti voulait se séparer de députés peu performants, dont celui du comté de Shefford. Le NPD aurait même facilité la vie aux nouveaux candidats dans trois circonscriptions. Genest avait rétorqué que «le monde est satisfait de mon travail.»

Le Bureau de régie interne du Parlement a ordonné, en février, à 68 députés et anciens députés néo-démocrates de rembourser un total de 2,75 M$. Selon le Bureau, composé majoritairement de députés conservateurs, ces députés auraient utilisé leur budget parlementaire de manière inappropriée pour des dépenses politiques dans leurs bureaux de comté, plutôt qu'à Ottawa.

M. Genest était du nombre, avec une dette de 21 380$. Le NPD a décidé de se battre devant les tribunaux, refusant de rembourser ces montants. Nous n'avons pas été en mesure de rejoindre Réjean Genest hier pour obtenir ses commentaires.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer