André Messier suspendu avec solde

André Messier, directeur général de la commission scolaire... (Photo archives La Voix de L'Est)

Agrandir

André Messier, directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, a été relevé de ses fonctions, avec solde, pour un temps indéterminé.

Photo archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) «Il n'est pas à l'emploi de la commission scolaire, mais il n'est pas congédié.» C'est ainsi que le président de la CSVDC, Paul Sarrazin, présente la situation d'André Messier, directeur général de l'institution.

«M. Messier a été relevé de ses fonctions pour une période indéterminée avec solde», ajoute-t-il. Il n'a donc pas non plus démissionné. M. Sarrazin ne peut en dire davantage, comme il s'agit d'un employé. La raison de cette mesure disciplinaire reste un mystère et il n'a pas été possible de parler au principal intéressé hier.

La nouvelle a été annoncée en après-midi aux employés du centre administratif de la rue Court.

Le directeur général adjoint, Éric Racine, prendra le relais en tant que directeur général par intérim.

Lueur d'espoir pour le SEHY

Éric Bédard, président du Syndicat de l'enseignement de la Haute-Yamaska (SEHY), l'a appris en fin d'après-midi. «Au syndicat, c'est une excellente nouvelle!», lance-t-il d'entrée de jeu.

Il est connu que les relations entre la direction générale et le syndicat sont difficiles.

«C'est de l'espoir pour la suite des choses pour nous, affirme le représentant des enseignants. Jusqu'à maintenant, ce qu'on entrevoyait ce sont des batailles sans fin pour tout et pour rien, pour la moindre peccadille. Naturellement, faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Ce n'est pas garant de l'avenir. Minimalement, pour nous c'est un peu d'espoir qu'on va pouvoir faire les choses autrement. Nous espérons pouvoir finalement avoir des relations de travail avec cet employeur qu'est la commission scolaire.»

Le conseil des commissaires se réunit pour sa séance mensuelle ce mardi. Le dossier n'est pour le moment pas à l'ordre du jour. Les commissaires se pencheront sur une demande de congédiement d'un employé, mais il s'agit d'un enseignant, confirme M. Bédard, ajoutant que ses membres et lui ont la ferme intention de défendre les intérêts du salarié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer