Centre aquatique de Granby: Des soumissionnaires poursuivis par la Ville de Saint-Hyacinthe

Le directeur général de la Ville de Granby,... (Photo archives La Voix de L'Est)

Agrandir

Le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault, a affirmé hier que les soumissions sont évaluées en fonction des critères établis dans les devis et non des poursuites déposées dans les autres villes.

Photo archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Trois des 18 entreprises ou consortiums qui ont soumissionné pour les services professionnels du centre aquatique de Granby sont poursuivies par la Ville de Saint-Hyacinthe en lien avec la construction de son propre centre aquatique, a relevé le Courrier de Saint-Hyacinthe.

Les firmes visées par une requête introductive d'instance, déposée à la Cour supérieure en novembre 2014, sont le consortium d'architectes ACDF et TLA de même que la firme d'ingénierie Dupras Ledoux. L'entrepreneur général Pomerleau de Saint-Georges est aussi visé par cette poursuite, mais ne figure pas parmi les soumissionnaires du projet de centre aquatique de Granby, dont les coûts sont estimés à 30 millions$.

Selon le Courrier, la ville de Saint-Hyacinthe réclame plus de 675 000$ aux concepteurs pour une série de déficiences liées à des omissions et des erreurs aux plans et devis.

Les firmes ACDF et TLA ont formé un consortium pour la construction du centre aquatique de Saint-Hyacinthe, dont les coûts se sont élevés à 19,8 millions$. Pour le projet de Granby, ACDF fait toutefois cavalier seul, tandis que TLA Architectes s'est associé à Cimaise pour déposer une proposition.

Au total, neuf soumissionnaires, dont trois consortiums, ont répondu à l'appel d'offres de la Ville de Granby pour le mandat d'architecture. Le même nombre de soumissionnaires, incluant deux consortiums, a été dénombré pour le mandat d'ingénierie. La firme Dupras Ledoux de Montréal est dans le lot.

Les contrats, dont les coûts totaux sont estimés à 2 millions$, devraient être accordés lors de la prochaine séance ordinaire du conseil municipal, le 4 mai.

Les dossiers évalués

Interrogé hier, le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault, a précisé que les poursuites déposées par les autres municipalités ne sont pas évaluées. «On évalue les propositions qui ont été déposées en fonction des critères établis dans les devis. Notre analyse est à ce niveau-là», a-t-il déclaré.

Le DG de la Ville affirme néanmoins que l'administration municipale «avait eu vent» de cette poursuite. «Mais on parle d'une poursuite de 675 000$» sur un chantier de 19 millions$, «il faut relativiser ça», estime Michel Pinault.

Le vice-président de Dupras Ledoux, Patrick Bourget, a pour sa part affirmé que la réclamation de la ville de Saint-Hyacinthe vise principalement «des équipements d'opération». Aussi, fait valoir M. Bourget, «le projet a plus de positif que de négatif».

Il a été impossible hier de joindre les représentants des firmes ACDF et TLA afin d'obtenir leurs commentaires. 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer