Développement commercial des terres Miner : Couche-Tard lance le bal

Une première pierre pour le développement commercial des... (photo Alain Dion)

Agrandir

Une première pierre pour le développement commercial des Terres Miner a été posée.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Une première pierre pour le développement commercial des Terres Miner, situé à l'angle de la rue Robitaille et du boulevard Pierre-Laporte à Granby, a été posée. Les promoteurs du site ont signé une offre d'achat avec la bannière Couche-Tard, a appris La Voix de l'Est.

«Ça faisait quelques mois qu'on négociait. On a accepté vendredi une offre d'achat de Couche-Tard qui veut construire un dépanneur qui devrait être assez grand, un lave-auto et une station-service sur un terrain de 80 000 pieds carrés», a confirmé hier le responsable du développement commercial au sein de Développement Terres Miner, Serge Fleurent.

Selon lui, le terrain ciblé par Couche-Tard représente environ 25% de la portion des terres Miner vouée au développement commercial. Le secteur - situé à proximité de l'école primaire Eurêka, et au coeur d'un développement résidentiel - sera d'ailleurs appelé à accueillir des commerces de proximité, note M. Fleurent.

«D'autres choses sont dans l'air», dit-il. Une chaîne de pharmacies songerait à s'implanter à cet endroit. Même chose pour une clinique vétérinaire qui étudierait la possibilité de se relocaliser dans ce secteur de la Ville. Une chaîne de restauration familiale pourrait aussi considérer le site, mais à moyen terme, énumère Serge Fleurent, qui compte également pour partenaires dans Développement Terres Miner les entrepreneurs Daniel Touchette, Claude Sylvain et André Leclerc.

«Tim Hortons a aussi été approché. On a entendu dire qu'ils hésitent peut-être entre deux sites. Mais la présence de Couche-Tard va peut-être les inciter à venir là», fait valoir Serge Fleurent. «Si tout ça se met en place d'ici deux ans, ça va être pas mal complet», ajoute-t-il.

Accès

Selon le promoteur, l'offre d'achat de Couche-Tard est notamment conditionnelle à l'acception par la Ville du plan d'implantation du commerce.

Il est d'ores et déjà clair qu'aucun accès au dépanneur libre-service ne sera permis à partir du boulevard Pierre-Laporte. Mais les promoteurs aimeraient bien qu'un accès soit autorisé à partir de la rue Robitaille. La Ville privilégie, pour sa part, l'accès au site commercial par la rue des Montérégiennes qui, à partir de la rue Robitaille, permet d'accéder au nouveau quartier du Plateau.

«Des études nous ont démontré qu'on doit s'éloigner de l'intersection Robitaille et Pierre-Laporte pour éviter de rajouter au flux de circulation», a exposé hier le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

Selon lui, la même directive a été appliquée lorsqu'il a été temps d'aménager l'entrée principale de l'école Eurêka, située de l'autre côté de l'intersection achalandée.

Il a été impossible hier de joindre le directeur du développement immobilier de Couche-Tard pour obtenir des détails sur le projet envisagé à Granby.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer