Affichage directionnel : statu quo cet été pour les petits producteurs

Le conseiller municipal Jean-Luc Nappert milite pour que... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le conseiller municipal Jean-Luc Nappert milite pour que les petits producteurs agricoles puissent installer un affichage directionnel en période estivale. Ce qui n'est pas permis actuellement.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Malgré les démarches effectuées par le conseiller municipal Jean-Luc Nappert au cours des derniers mois, les petits producteurs agricoles ne pourront pas installer cet été un affichage directionnel afin d'inciter les automobilistes à se rendre chez eux et à acheter local.

La question sera néanmoins étudiée cet automne par le conseil municipal dans le cadre d'une révision effectuée par le service d'urbanisme sur les normes d'affichage, a laissé savoir le directeur général de la Ville, Michel Pinault, à un citoyen qui s'interrogeait, lors d'une récente séance du conseil, sur la suite de ce dossier mené par Jean-Luc Nappert.

Joint hier, ce dernier n'a pas caché sa déception. «J'ai la même opinion que j'avais il y a quelques mois. À mon avis, la Ville doit aider, plutôt que décourager, les petits producteurs locaux qui offrent encore plus de choix aux citoyens de la ville et de la région pour leur permettre de bien manger», a-t-il commenté.

«Je suis navré parce que ça ne règle pas le problème cet été. Ces gens-là (les petits producteurs agricoles) vont être en infraction. Ce ne sont pourtant pas de gros commerces ni de grosses industries. (...) Ils sont peu nombreux et ils ne font rien de mal. À mon avis, c'est juste une question de gros bon sens», ajoute Jean-Luc Nappert.

Même s'il a peu d'alliés -voire aucun- parmi ses homologues, le conseiller municipal n'abandonne pas la partie. Il a l'intention de poursuivre ses démarches afin de trouver un compromis pour la saison estivale à venir. «Je suis prêt à m'asseoir avec les citoyens et la Ville pour régler ça», dit-il.

Étonnement

M. Nappert estime que les petits producteurs agricoles, qui cultivent des bleuets ou des framboises, par exemple, devraient pouvoir installer de petites affiches sur les voies de circulation importantes pour indiquer la route à suivre jusqu'à leur ferme durant la saison de l'autocueillette. Ce qui leur est présentement interdit.

«Malheureusement ou heureusement, on ne peut pas déplacer les terres agricoles et les mettre sur le coin de la rue ou de la route», glisse Jean-Luc Nappert. «Je suis étonné que la Ville ne soit pas plus sensible à ça», dit-il.

Le conseiller municipal croit qu'il serait sûrement possible d'encadrer l'affichage des petits producteurs par une série de normes. D'autant plus que cet affichage est temporaire et correspond aux périodes de récolte.

Copropriétaire d'Aux petits fruits, rue Barré, à Granby, Jocelyn Durand, est un de ceux pour qui l'affichage directionnel est problématique. L'été dernier, il s'est vu interdire par le service d'urbanisme d'installer une affiche sandwich en bordure de la route 139. «Pour nous, c'est important parce que beaucoup de clients passent sur la route 139. C'est le "cue" pour leur dire que la saison des bleuets est commencée», a dit hier M. Durand.

«Le projet commercial à l'angle de la rue Principale et de la rue Hébert a eu plein de dérogations mineures. Il me semble qu'une dérogation mineure, ça aurait aussi fait l'affaire pour nous...», laisse tomber M. Durand.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer