Une pétition lancée contre le projet de manège équestre à Bromont

La Bromontoise Fanny Poisson a lancé une pétition... (photo Janick Marois)

Agrandir

La Bromontoise Fanny Poisson a lancé une pétition réclamant aux élus de revenir sur leur décision dans le dossier du manège équestre.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Le projet de manège équestre à Bromont, adopté lundi en séance extraordinaire du conseil municipal, continue de soulever la grogne au sein de la population. Exaspérée par la récente tangente qu'a prise le dossier, Fanny Poisson est passée de la parole aux actes en lançant une pétition réclamant aux élus de revenir sur leur décision.

 «À Bromont, on nous dit que notre opinion est importante. Que le Comité des Jeux équestres mondiaux (COJEM) veut être transparent. Mais quand vient le temps de prendre une décision puis que des spécialistes, les membres du CCU (comité consultatif d'urbanisme) et plusieurs citoyens disent que le projet de manège présenté jusqu'ici ne tient pas la route, la Ville donne quand même le go. Ça n'a pas de bon sens!», clame Fanny Poisson.

Missive

Question que sa demande fasse écho sans tarder, la Bromontoise a envoyé une lettre, mercredi, à la mairesse Pauline Quinlan. Selon Mme Poisson, les conseillers municipaux auraient également reçu la missive. «Je vous exprime ma très grande déception face à la décision prise lundi soir par quatre conseillers municipaux relativement à l'approbation des plans pour la construction du manège intérieur au site équestre. La volonté politique me semble ici avoir dépassé la volonté citoyenne, et cela me désole grandement», peut-on lire dans le document dont La Voix de l'Est a obtenu copie.

Rappelons qu'une première rencontre d'information, menée par l'équipe du COJEM, a eu lieu le 14 mars. Plusieurs citoyens, dont Mme Poisson, étaient présents. Bon nombre d'entre eux ont vertement critiqué l'apparence et l'envergure du manège qui doit accueillir les huit épreuves des Jeux. Idem lors de la séance extraordinaire le 13 avril.

«C'est une aberration. L'aspect visuel du manège ne cadre absolument pas avec le paysage champêtre du chemin de Gaspé où il sera construit. On (les citoyens) l'a mentionné il y a quelques semaines et rien de concret n'a été fait pour corriger la situation. Moi, j'habite tout près de là. Pas question que j'aie ça en plein visage durant des années. C'est aussi l'image de Bromont qui est en jeu!», déplore Mme Poisson.

La jeune femme se dit par ailleurs consciente que le manège est «un incontournable». «Un bâtiment harmonisé au secteur champêtre serait un très beau legs, mentionne-t-elle dans sa lettre. Plusieurs granges se trouvent déjà sur le chemin de Gaspé. Pourquoi ne pas simplement s'inspirer de ce design?»

Transparence

Selon Mme Poisson, la Ville a manqué de transparence à propos de la séance extraordinaire. La rencontre a été mise à l'agenda durant le week-end. Bien que la localité dispose d'une infolettre, ce moyen de communication n'a pas été utilisé pour informer les citoyens. Seule une note a été ajoutée au calendrier du site de la municipalité, sans toutefois y préciser l'objet de la séance. Il n'y a que La Voix de l'Est qui a renseigné la population par le biais d'un court texte dans son édition de lundi. «Ça démontre l'empressement à prendre une décision. Je ne comprends vraiment pas pourquoi ils ont agi comme ça?», se questionne celle qui a lancé le mouvement contestataire.

Voici donc le texte de la pétition que Mme Poisson a mise en ligne jeudi: «Nous, citoyens de Bromont, demandons au conseil municipal de revoir sa décision prise le 13 avril dernier où l'aval a été donné au plan de construction du manège intérieur. Considérant que le comité consultatif d'urbanisme de Bromont et que des experts mandatés par la Ville se sont opposés au projet, nous vous demandons de retourner le [comité organisateur] des Jeux équestres de 2018 à la planche à dessin afin de proposer un projet de construction rassembleur et surtout intégré au milieu environnant afin de préserver le caractère champêtre du chemin de Gaspé.»

Il est possible d'endosser la démarche via le lien suivant: petitions24.net/manege_interieur_-_site_equestre_olympique_bromont

Une version papier devrait être disponible sous peu à La Petite Épicerie futée, rue John-Savage. Mme Poisson compte déposer les signatures lors de la séance du conseil municipal de juin.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer