Feu vert à un important projet commercial

Le conseil municipal de Granby a donné le... (photo Janick Marois)

Agrandir

Le conseil municipal de Granby a donné le feu vert à un important projet commercial qui doit voir le jour sur le site de l'ancienne boîte de nuit Le Cabaret.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Dans l'air depuis un an et demi, l'important projet commercial prévu sur le site de l'ancienne boîte de nuit Le Cabaret, dans le secteur des rues Principale, Toulouse et Hébert, pourra finalement prendre forme. Il a reçu l'aval de l'administration municipale de Granby hier soir.

Le permis de construction pourra être délivré, ont convenu les élus, lors de la séance ordinaire du conseil. Le permis est cependant conditionnel à l'acquisition par les promoteurs d'une bande de terrain rue Hébert. Avant d'en arriver à ce point hier soir, pas moins de neuf dérogations mineures ont dû être accordées au projet. Celui-ci pourrait entraîner un investissement oscillant entre 8 et 10 millions$.

Les entrepreneurs granbyens Gaétan Dion (L'Excellence, Pub Saint-Ambroise) et Gilles Larochelle (Carrefour Bouchard, Place Robinson) sont désormais à la barre de cette nouvelle construction commerciale.

Chose certaine, rarement un projet a nécessité autant de dérogations mineures au sujet des différentes normes et marges à respecter, que ce soit pour le bâtiment principal, les bandes gazonnées, le stationnement, une terrasse ou des marquises.

Un citoyen, Paul Morrisset, s'en est d'ailleurs étonné hier. Le directeur du service d'urbanisme Dominique Desmet a fait valoir qu'il y avait, au départ, beaucoup de plus de dérogations mineures à l'étude. Ce nombre a été réduit en cours de route.

«Il y a eu un énorme travail d'ajustement pour répondre aux normes en place. Mais le simple fait que le terrain soit adjacent à trois rues pose problème», a relevé M. Desmet.

Projet spécifique

Un autre citoyen a demandé si, dans les circonstances, les normes étaient trop strictes. Ce à quoi Dominique Desmet a assuré que les normes sont correctes pour l'ensemble du secteur.

Mais dans ce cas-ci, il s'agit «d'un projet spécifique», a souligné le maire Pascal Bonin. «C'est une exception en raison de sa localisation», a-t-il repris.

Le conseiller Michel Mailhot, responsable des dossiers relatifs au développement urbain, a pour sa part souligné qu'aucun bâtiment du genre n'a encore été construit à Granby. Le stationnement souterrain sera aménagé sous le stationnement extérieur.

Et même s'il n'est pas visible, le stationnement souterrain est considéré comme un bâtiment et, de ce fait, est également régi par des normes.

Selon les plans présentés à la Ville, la bâtisse commerciale doit abriter des commerces au rez-de-chaussée et des espaces professionnels aux deux étages supérieurs. Une terrasse doit également être aménagée sur le toit.

«C'est un projet commercial d'envergure dans un emplacement commercial important. C'est un gros investissement du privé», s'est réjoui hier le maire Bonin.

Joint hier, Gilles Larochelle a préféré réserver ses commentaires pour le moment. Les détails du projet pourront être dévoilés sous peu, a-t-il dit.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer