Finale de la LHSCE: à un pas du championnat

Les Maroons ont gagné 6-5 samedi soir,  à... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Les Maroons ont gagné 6-5 samedi soir,  à l'aréna Jacques-Chagnon. Ils ne sont plus qu'à une victoire de remporter la finale de la LHSCE qu'ils mènent 3-2 contre le Turmel de Lac-Mégantic.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Waterloo) Les Maroons de Waterloo ne sont plus qu'à un seul petit gain de devenir les nouveaux champions de la Ligue de hockey senior des Cantons-de-l'Est.

Le club waterlois a vaincu le Turmel de Lac-Mégantic 6-5 devant 850 partisans samedi soir à l'aréna Jacques-Chagnon prenant une avance de 3-2 dans la grande finale.

Après un début de match canon où ils ont pris une avance de 4-0 dans les douze premières minutes de jeu, les Maroons ont vu leurs rivaux répliquer avec quatre filets sans réplique ramenant tout le monde à la case départ.

Samuel Morneau et Alex Côté, qui a enfilé le but gagnant, ont toutefois sauvé les meubles en marquant coup sur coup à seulement 11 secondes d'intervalle en milieu de troisième période. Morneau a fait preuve de beaucoup de courage ayant marqué avec un nez fracturé par une rondelle qu'il avait reçue en plein visage plus tôt dans la rencontre.

Avec 56 secondes à faire à la partie, Philippe Bolduc a rétréci l'écart à un seul but, mais le Turmel a été incapable de percer à nouveau la défensive des Maroons dans les derniers instants du match.

«Ils ont marqué leurs deux premiers buts en avantage et leur quatrième en désavantage. C'est un peu l'histoire de la série. Nos unités spéciales font défaut depuis le début de la finale. Heureusement, on est revenu grâce aux deux filets rapides de Morneau et Côté qui nous ont permis de l'emporter», a souligné l'entraîneur-chef des Maroons, Michel Deschamps.

Waterloo a donc eu droit à quelques sueurs froides moins de 24 heures après avoir été malmené 9-0 vendredi soir à Lac-Mégantic. Avec ce blanchissage, le Turmel avait réussi à égaliser la série et aurait certainement eu le momentum de son bord s'il était à parvenu à combler un déficit de quatre buts samedi pour prendre le contrôle de la finale.

La première étoile est allée à l'attaquant waterlois Guillaume Pelletier qui s'est encore illustré en terminant la rencontre avec un but et deux aides. Les autres filets des Maroons ont été l'oeuvre de Guillaume Karrer, Jonathan Bouchard et Jonathan Dick.

Le Turmel de nouveau opportuniste

Pour une rare fois dans cette série finale, c'est le Turmel qui a été le plus pénalisé lors de ce cinquième match. Ils se sont néanmoins montrés plus opportunistes que les Maroons en faisant mouche deux fois en quatre avantages numériques. La troupe de Deschamps a quant à elle fait bouger les cordages à deux reprises sur sept occasions.

«À cinq contre cinq, c'est très difficile de nous battre tandis qu'en avantage, le Turmel parvient souvent à capitaliser contre nous. Il faut quand même donner du crédit à Lac-Mégantic qui ont d'excellents joueurs, utilisent bien leur vitesse et font un bon travail pour bloquer la vue de notre gardien», a noté Deschamps.

Devant le filet, Bryce Luker a connu une autre bonne performance pour aider les Maroons à se rapprocher à une victoire des grands honneurs. Bien qu'il ait cédé cinq buts, il a tout de même effectué 33 arrêts.

Après avoir alloué quatre filets sur 12 tirs, Kevin Lachance a pour sa part été rappelé au banc en première période laissant sa place à Jonathan Fortier. À l'exception des deux buts rapides qu'il a accordés lors du dernier engagement, ce dernier a bien fait pour le Turmel, repoussant 23 lancers dans la défaite. Sa prestation lui a d'ailleurs valu la troisième étoile.

L'animosité entre les deux équipes était d'ailleurs de nouveau au rendez-vous même si les visites au cachot ont été moins nombreuses lors de ce match crucial. Les pénalités pour rudesse ont été plus rares et une seule bagarre a éclaté entre Samuel Benoit, arrivé en renfort vendredi pour les Maroons, et Pierre-Luc Bouchard alors que le score était de 4-0 en faveur de Waterloo.

Pour sa part, le défenseur du Turmel, Jean-Christophe Poulin, devrait être suspendu par la Ligue pour avoir vraisemblablement mordu le doigt de Kevin Asselin alors que les deux joueurs bataillaient ferme pour la rondelle avec quelques secondes à faire au match. Son geste lui a d'ailleurs valu une pénalité  majeure samedi soir.

Les Maroons auront donc l'opportunité de soulever la coupe Sher-Wood Hockey dès vendredi soir prochain alors que les deux formations se retrouveront à Lac-Mégantic à partir de 21 h. Si jamais une septième et ultime partie est nécessaire, celle-ci sera présentée exceptionnellement dimanche soir à 16 h 30 au Centre sportif Léonard-Grondin de Granby question de permettre au plus grand nombre possible de spectateurs d'y assister.

«On ne veut pas se rendre jusqu'au match ultime. On va prendre tous les moyens pour fermer les livres vendredi. Il faut qu'on sorte fort dès le départ comme on est capables de le faire. Chose certaine, ce n'est pas la motivation qui va manquer», a assuré Deschamps.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer