Une garderie qui dérange à Saint-Pie

La directrice générale du CPE Les P'tites Pies,... (photo Alain Dion)

Agrandir

La directrice générale du CPE Les P'tites Pies, Chantal Béland, devant l'établissement. On aperçoit également l'immeuble à logements de Marcel Marquis.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Saint-Pie) Les activités quotidiennes d'un CPE de Saint-Pie dérangent un voisin au point où celui-ci poursuit l'établissement en dommages et intérêts et exige des modifications aux installations et à l'horaire de la garderie.

Depuis 2007, Marcel Marquis, le propriétaire de l'immeuble de 14 logements situé sur le terrain contigu au Centre de la petite enfance Les P'tites Pies de la rue Nichols, affirme que la quiétude de ses locataires est grandement perturbée par le bruit des enfants.

Ouvert en 2002, Les P'tites Pies offre 60 places, dont 10 consacrées aux poupons.

Dans une requête antérieure, M. Marquis a déjà poursuivi le CPE - et la compagnie d'assurance de l'établissement - pour une somme de 180 000$, arguant une baisse de la valeur foncière de son immeuble. Ce dernier s'était toutefois désisté.

Cette fois, M. Marquis exige une somme de 35 000$ à titre de dommages-intérêts pour les troubles et inconvénients occasionnés. Par l'entremise d'une demande d'injonction permanente, il demande également à la Cour supérieure d'ordonner au CPE de déplacer l'aire de jeux actuelle vers l'endroit le plus éloigné de la ligne séparatrice des deux propriétés, de limiter les heures d'utilisation de la cour extérieure, de mettre en place un mur antibruit et d'éloigner l'aire extérieure saisonnière occupée par les nourrissons.

La cause sera entendue devant la Cour Supérieure du Québec les 13 et 14 avril prochains au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

L'avocate du CPE Les P'tites Pies, Me Suzie Guilmain, espère néanmoins que les parties réussiront à s'entendre d'ici là. «J'aurais souhaité un désistement. J'espère que ça va se régler, car je crois à la conciliation et à la médiation. Mais je n'ai encore reçu aucune offre», laisse entendre l'avocate.

Celle-ci fait remarquer qu'il est très rare que des CPE soient accusés de nuisance. «C'est plutôt un joyau d'avoir un CPE dans un quartier. On clame haut et fort qu'on veut que les enfants jouent dehors, qu'ils sortent de la maison. Je trouve triste qu'on demande à un tribunal d'empêcher des bouts de chou de prendre l'air et de s'amuser.»

difficilement réalisables

Pour la directrice du CPE Les P'tites Pies, Chantal Béland, les demandes de son voisin sont difficilement réalisables. Déplacer l'aire extérieure de la pouponnière, par exemple, n'est pas possible. «L'accès est direct avec la pouponnière intérieure. En bougeant cet espace, on laisserait les bébés sans surveillance, ce qui n'a aucun sens.»

Revoir la configuration de la cour arrière engendrerait par ailleurs des frais d'excavation et de remblaiement élevés, ajoute-t-elle.

Mme Béland affirme que tout a été mis en place ces dernières années pour réduire les inconvénients. «On ne sort pas les enfants avant 9 h 30 le matin. On dîne à 11 h et ils ne retournent pas à l'extérieur avant 14 h 30. On n'ouvre même plus les fenêtres du côté de M. Marquis pour ne pas déranger. Et on n'est jamais ouvert la fin de semaine...»

Depuis le début du litige, il y a huit ans, son établissement a dû débourser plus de 10 000$ en frais d'avocat dans ce dossier.

Ce long délai dans les procédures serait dû à des changements d'avocat du côté du demandeur et à divers reports. «Ce n'est pas de la mauvaise foi, ni d'un côté, ni de l'autre», assure Me Suzie Guilmain.

Hier, l'avocate de Marcel Marquis a préféré réserver ses commentaires. «Nous préférons tenir le procès la semaine prochaine», a déclaré Me Geneviève Matte, fermant ainsi la porte à une possible entente à l'amiable.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer