Une nouvelle bâtisse pour le colibri? La ministre Charbonneau est ouverte

Le Colibri pourrait recevoir la visite de la... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le Colibri pourrait recevoir la visite de la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, dans les prochaines semaines. Sur la photo, la directrice générale du CPE, Isabelle Fauchon.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Farnham) La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, ne ferme pas la porte à la construction d'une nouvelle bâtisse pour accueillir le centre de la petite enfance Le Colibri de Farnham, plutôt que de rénover le bâtiment actuel.

«Si on nous montre un projet, on va le regarder avec sérieux. Nos canaux sont ouverts», a indiqué hier après-midi l'attachée de presse de la ministre, Léa Nadeau.

La ministre Charbonneau s'est entretenue mardi avec le maire Josef Hüsler avant la séance du conseil municipal. Il a été question de l'évacuation en matinée du CPE à la suite de l'affaissement d'un mur de briques de l'édifice voisin de l'établissement. Les deux élus ont eu «une bonne discussion», a dit Mme Nadeau en entrevue à La Voix de l'Est.

M. Hüsler a fait valoir à la ministre que la bâtisse centenaire qui abrite le CPE n'est plus adéquate pour accueillir des enfants et des poupons, a expliqué le directeur général de la Ville, François Giasson.

Le cabinet de la ministre attend des documents de la part du conseil d'administration du CPE relativement à son projet de construire une nouvelle bâtisse, a indiqué Mme Nadeau. Elle n'a pu dire lesquels.

L'attachée de presse a laissé entendre que Mme Charbonneau pourrait visiter le CPE dans les prochaines semaines.

L'idée de construire une nouvelle bâtisse n'est pas partagée par les fonctionnaires du ministère de la Famille. Quelques-uns d'entre eux se sont rendus au CPE hier pour constater l'état des lieux, a dit M. Giasson. Leurs propos l'ont stupéfié. «Ils nous ont expliqué qu'ils allaient entamer les travaux de rénovation bientôt. Je n'en croyais pas mes oreilles. Ils sont prêts à dépenser des centaines de milliers de dollars pour rénover une bâtisse, même si ça ne la rendra pas plus adéquate pour des enfants. Quelqu'un de rationnel ne peut prendre cette voie. Ça n'a pas de sens.»

Immenses efforts

M. Giasson souligne que la Ville fait d'immenses efforts pour aider le CPE. Elle va prêter gratuitement son Centre d'art pour que le CPE accueille les enfants pendant les prochaines semaines (voir encadré). «On veut que les enfants soient bien et en sécurité. Et là, on nous dit qu'ils vont les remettre dans cette bâtisse une fois les rénovations terminées. Je pense que la Ville fait plus que sa part. C'est au tour du Ministère de faire la sienne», a-t-il soutenu.

Le ministère de la Famille estime les coûts de rénovation de la bâtisse du CPE à 527 654 $. Le conseil d'administration du CPE privilégie une nouvelle construction, un projet qu'il évalue à 950 000 $. La Ville de Farnham s'est engagée à donner un terrain au CPE.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer