Piéton grièvement blessé à Granby : l'accident reconstitué trois mois plus tard

Des experts de la Sûreté du Québec ont... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Des experts de la Sûreté du Québec ont recréé hier la collision qui a causé de graves blessures à un piéton de 62 ans le matin du 30 décembre dernier à Granby. Ils ont notamment utilisé la Pontiac Sunfire à l'origine de l'accident pour mener des tests de freinage et d'accélération.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) L'accident impliquant un piéton granbyen qui avait été grièvement blessé le 30 décembre dernier à l'intersection des rues York et St-Antoine a été reconstitué hier soir par des techniciens en collision de la Sûreté du Québec.

Rappelons que l'homme, un facteur âgé de 62 ans, avait été happé par une voiture alors qu'il traversait la rue York en direction sud. Il avait subi de graves blessures au point où on a longuement craint pour sa vie.

Tout a été mis en place lors de l'opération menée conjointement avec le Service de police de Granby afin de recréer la scène avec le plus d'exactitude possible. Les policiers ont ainsi utilisé le véhicule à l'origine de l'accident, une Pontiac Sunfire jaune, qui avait été conservée à la fourrière depuis le jour de l'incident.

Un autobus a également été positionné au signe d'arrêt de la rue St-Antoine tout comme lors du matin de la collision. La reconstitution a été effectuée par temps froid, sur une chaussée sèche et en soirée afin d'imiter une visibilité semblable à celle au moment de l'accident qui avait eu lieu à 6 h 40.

«Trois hypothèses avaient été avancées et sont toujours étudiées: la vitesse, le non-respect de l'arrêt obligatoire, un pare-brise mal déglacé ou une combinaison de deux ou de trois de ces facteurs. Nos enquêteurs voulaient revenir sur place pour vérifier certains éléments de l'enquête qui se poursuit depuis décembre», a expliqué le porte-parole du Service de police de Granby, Guy Rousseau.

Des tests de freinage, d'accélération et de positionnement ont été menés sur place en se fiant au point d'impact. Une façon d'évaluer entre autres les capacités de la voiture. Les policiers ont aussi eu recours à un mannequin habillé comme la victime afin de vérifier si celle-ci était visible ou non au moment des faits.

Cet endroit n'est pas reconnu comme une intersection problématique, d'autant plus que des signes d'arrêt sont présents aux quatre coins, d'après M. Rousseau.

Les conclusions du rapport seront soumises à un procureur de la Couronne et aux enquêteurs qui détermineront ensuite si des accusations criminelles seront déposées contre le conducteur qui était derrière le volant de la Pontiac Sunfire.

«Pour l'instant, l'homme de 26 ans a été rencontré par nos enquêteurs. Il a été libéré sans accusations, mais l'enquête se poursuit», a noté M. Rousseau, précisant que celle-ci pourrait déboucher sur des accusations en vertu du Code de la route ou du Code criminel. Le conducteur pourrait aussi s'en tirer sans accusations.

Quant à elle, la victime se porte mieux après avoir frôlé la mort. «On a craint longtemps pour sa vie après l'accident. Il avait alors été transporté au CHUS à Sherbrooke. Il est sorti depuis deux semaines de l'hôpital Hôtel-Dieu, un hôpital de réhabilitation, mais il est quand même passablement amoché», a précisé M. Rousseau, qui n'avait pas plus de détails quant à l'étendue de ses blessures.

Le secteur de la collision a été fermé à la circulation pendant plus d'une heure hier soir à partir de 19 h 45, le temps que les experts de la SQ fassent leur travail.

«Une reconstitution, ce n'est pas quelque chose de commun, mais ce n'est pas rare non plus. Ça dépend vraiment des conditions de chaque accident», a souligné M. Rousseau au sujet du grand déploiement mis en place afin de recréer la scène.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer