47 enfants évacués au CPE Le Colibri

«On n'a pas voulu prendre de chances avec... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«On n'a pas voulu prendre de chances avec la sécurité des enfants», explique Isabelle Fauchon, directrice générale du CPE.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Farnham) Nouvelle tuile pour le centre de la petite enfance Le Colibri de Farnham. L'affaissement d'un mur de briques de l'édifice voisin a forcé l'évacuation hier matin de 47 enfants et poupons qui se trouvaient dans l'établissement. Une dizaine de locataires ont également été évacués.

«On n'a pas voulu prendre de chances avec la sécurité des enfants», explique Isabelle Fauchon, directrice générale du CPE. «On a appelé les parents pour qu'ils viennent chercher leurs enfants. Notre ingénieure a inspecté notre bâtiment pour voir si c'était sécuritaire. On ne sait pas si on va pouvoir revenir ici dans les prochains jours.»

Le passage entre les deux édifices demeure dangereux puisque seules les briques au bas du mur se sont effondrées. La majeure partie du mur est toujours debout. On comptait trois épaisseurs de briques, a indiqué le directeur général de la Ville, François Giasson. «Ça demeure très préoccupant. Il faut que le propriétaire fasse faire les travaux pour réparer tout ça et ils doivent être conformes aux normes de construction», a-t-il dit.

La direction du CPE s'inquiétait déjà des risques d'affaissement du mur de briques de l'édifice voisin. «Le propriétaire a fait installer des ancrages, il y a quelques années, pour stabiliser le mur. Mais de l'eau s'est infiltrée et on voyait un gondolement dans le bas du mur», a dit Mme Fauchon. Les deux fenêtres du CPE qui donnent sur le petit passage entre les deux édifices ont été placardées pour éviter que des débris de briques ne les fassent éclater.

Le problème d'ancrage de ce mur de briques rappelle, non sans ironie, que celui du CPE montre aussi des signes de fatigue. C'est d'ailleurs pour cette raison que le passage entre les deux édifices est fermé depuis quelques années.

La Croix-Rouge, qui est liée par entente avec la Ville de Farnham, s'est occupée des locataires. Elle doit leur trouver de nouveaux logis.

Par mesure de précaution, Hydro-Québec a coupé l'électricité de l'édifice qui compte six logements.

Solution permanente

Pour M. Giasson, l'affaissement du mur de briques de cet édifice ne fait qu'ajouter à l'urgence de trouver une solution permanente pour le CPE le Colibri. «Ces deux édifices sont centenaires, se ressemblent beaucoup, ils ont les mêmes problèmes de structure. Ça fait un paquet d'éléments qui, mis ensemble, nous disent qu'on doit prendre la question de la sécurité des enfants très au sérieux. Il est temps que le ministère (de la Famille) agisse.»

En entrevue hier matin, Mme Fauchon a indiqué que le ministère de la Famille avait demandé au conseil d'administration du CPE de lui soumettre un plan financier pour la construction d'un nouvel édifice pouvant accueillir les 57 enfants de l'établissement. Les estimations du CPE sont de 950 000$. La Ville de Farnham s'est engagée à donner un terrain.

Le ministère de la Famille privilégie la rénovation de l'édifice de la rue de l'Hôtel-de-Ville. Il en évalue les coûts à 527 654$.

Rénover la bâtisse «est absurde», soutient pour sa part Sébastien Charest, membre du conseil d'administration du CPE. «Même avec d'importantes rénovations, ça n'ajoutera rien à la valeur de la bâtisse. Et les mêmes problèmes de sécurité se poseront. Il faut un endroit où les enfants seront bien et en sécurité», a-t-il dit.

Le cabinet de la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a indiqué qu'on répondra à nos questions aujourd'hui (mercredi).

Une partie du mur de briques de l'édifice voisin du CPE le Colibri s'est affaissée hier matin, forçant l'évacuation de 47 enfants et poupons. Le passage entre les deux édifices centenaires avait été fermé il y a quelques années, en raison des risques d'affaissement du mur de briques du CPE. photo alain dion

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer