Rue de la Lobélie : travaux en cours pour la compléter

Des travaux sont en cours pour compléter la... (photo Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Des travaux sont en cours pour compléter la petite rue de la Lobélie et éventuellement faire place à la construction d'immeubles près du lac Boivin.

photo Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Au coeur d'un dossier chaud il y a deux ans, la rue de la Lobélie à Granby pourrait finalement faire place au développement. Des travaux sont en cours pour compléter la petite artère. Et des investisseurs ont démontré de l'intérêt à acquérir en tout ou en partie le vaste terrain en bordure du lac Boivin pour y construire un ou des immeubles, affirme André Robert.

Selon celui qui représente le Groupe Avery et Robert, propriétaire du site depuis 1950, des travaux ont récemment été entrepris pour compléter la rue, située dans le secteur de la rue de l'Iris, et prolonger les infrastructures urbaines (égout et aqueduc), avec l'approbation de la Ville de Granby. Pour ce faire, des travaux de déboisement sont cependant nécessaires. Hier, au moment du passage de La Voix de l'Est, troncs et branches étaient brûlés sur place. 

André Robert estime que l'ensemble des travaux devrait être complété vers la fin du mois de mai ou à la mi-juin. Par la suite, la voie sera libre pour les promoteurs souhaitant y construire un ou des immeubles, dont certains pourront atteindre jusqu'à huit étages.

En 2013, le projet d'un promoteur ukrainien avait fait grand bruit et soulevé l'ire de plusieurs citoyens, qui avaient manifesté leur mécontentement au conseil municipal. Ils s'opposaient à la construction de tours à condos de huit étages près du lac, même si le zonage du secteur le permettait. Au total, de 128 à 162 unités de logements en copropriétés, une piscine et un centre sportif auraient ainsi pu être construits.

Mais le promoteur n'a jamais acquis le terrain du Groupe Avery et Robert et il a finalement abandonné le projet. L'automne dernier, les propriétaires du site avaient par ailleurs confirmé être prêts à vendre les lots de façon séparée.

Offre d'achat? 

«On s'est dit que c'était peut-être trop gros à développer pour une seule personne. On a décidé de faire la rue et de vendre les terrains un par un», avait expliqué André Robert.

Le vent pourrait toutefois tourner, car ce dernier a dit hier qu'un groupe d'investisseurs montréalais devrait déposer une offre d'achat cette semaine pour l'ensemble du site, d'une superficie de près de quatre hectares. André Robert affirme ne pas connaître l'identité des promoteurs. Ceux-ci sont pour l'instant représentés par un courtier immobilier avec lequel M. Robert est en contact.

D'autres investisseurs se seraient aussi manifestés, mais pour des lots individuels. «Nous, on préférerait avoir quelqu'un pour l'ensemble parce que ça serait plus beau et plus planifié» que si les terrains étaient vendus à la pièce, laisse néanmoins tomber André Robert.

Selon lui, le développement du site devrait cependant réserver peu de surprises, car le plan d'implantation des bâtisses, approuvé par la Ville, est «assez rigide».

«Ce qui est prévu, c'est deux fois 16 logements du côté sud et trois fois 32 logements du côté nord. On ne peut pas vraiment changer ça. Ça pourrait varier un peu, mais pas énormément», dit André Robert.  

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer