L'enseigne de la discorde

Alain Darcy tient la partie supérieure qu'il a... (photo Janick Marois)

Agrandir

Alain Darcy tient la partie supérieure qu'il a dû retirer de son enseigne pour en réduire la superficie. Il doit également payer une importante amende à la municipalité pour ne pas s'être conformé assez rapidement au règlement de zonage.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Chaque année depuis cinq ans, l'homme d'affaires Alain Darcy vend du chocolat de Pâques Giacomo à son dépanneur/station-service de la rue Denison Est à Granby. Et chaque année, il s'entend avec la Ville pour installer temporairement une enseigne promotionnelle devant son commerce, même si celle-ci est 14 pouces plus haut que la norme. Mais cette entente n'a pas prévalu cette année et Alain Darcy a écopé d'un constat d'infraction de 1279$, qu'il conteste vigoureusement.

En fait, le commerçant n'en revient pas. Il ne cache pas avoir reçu des avertissements dans le passé, lui indiquant que sa pancarte était un peu trop grande. «Mais j'appelais au service d'urbanisme et ils toléraient parce que c'était une situation temporaire, pour environ six semaines», explique M. Darcy.

Il n'a pas eu cette chance pour la Pâques 2015. L'inspectrice en bâtiment de la municipalité lui a fait parvenir, en date du 16 février, un avis lui signifiant que son «enseigne d'accompagnement» excédait la limite permise d'un mètre carré de superficie et l'enjoignant à l'enlever sans délai.

«C'est arrivé par la poste régulière, directement à mon domicile, alors que j'étais en vacances au Mexique, dit-il. Quand j'en ai pris connaissance, à mon retour le 27 février, je l'ai appelée pour lui dire que c'était toujours toléré. La dame m'a dit qu'elle allait s'informer, mais elle ne m'est jamais revenue là-dessus. J'ai tenu pour acquis que c'était correct comme d'habitude.»

Alain Darcy a compris que non, le 13 mars dernier, en ouvrant l'enveloppe contenant la contravention. «Quand tu reçois une telle amende, ça surprend. C'est 1279$, pas 100$! Je comprends que c'est non conforme, mais un montant aussi élevé pour 14 pouces de trop, c'est abusif. C'est quasiment du zèle», s'étonne l'entrepreneur, documents à l'appui.

Pour réduire la taille de son enseigne, il en a donc enlevé la partie supérieure.

«On voit des commerces qui ferment un peu partout. La Ville aide-t-elle ses commerçants en agissant de la sorte? Je paye déjà très cher de taxes...», ajoute-t-il.

Selon lui, il s'agit d'un manque de jugement de la part de l'inspectrice. Il ne comprend pas non plus pourquoi le premier avis n'a pas été envoyé directement à son commerce, par courrier recommandé. «Pour un gros montant comme ça, ils auraient pu. Et ils auraient bien vu que j'étais absent.»

Pour toutes ces raisons, Alain Darcy conteste l'amende en Cour municipale. Il attend maintenant la suite des procédures.

Pas le seul

M. Darcy fait par ailleurs remarquer qu'il n'est pas le seul commerçant dans la même situation. À Granby, quelques établissements vendent ponctuellement les chocolats Giacomo et en font la promotion au moyen de semblables affiches. Au Dépanneur Ultra des Cantons de l'intersection des routes 112 et 137, le gérant a toutefois indiqué à La Voix de l'Est avoir complètement retiré, la veille, les enseignes publicitaires installées en bordure de la route.

Au Maître Glacier de la rue Dufferin, on notait n'avoir reçu aucun avis de la Ville à ce sujet.

En raison du congé pascal, il n'a pas été possible, hier, d'obtenir les commentaires du service d'urbanisme de la Ville de Granby ou du maire Pascal Bonin.

Cas assez rares

Le directeur des ventes chez Giacomo, Réjean Allard, rappelle quant à lui que l'entreprise a présentement des centaines d'affiches installées partout au Québec, mais que ce genre de cas est plutôt rare. Certaines municipalités, comme Saint-Eustache et Ascot Corner notamment, sont toutefois très à cheval sur les normes d'affichage, fait-il remarquer.

«Chaque ville a ses propres règlements, mais je trouve ça dommage pour le distributeur qui doit payer une amende; il va manger une partie de ses profits à cause de ça.»

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer