Delorme veut encore gagner

Ex-capitaine des Inouk, Jonathan Delorme s'en tire plus... (photo Sandra Charette)

Agrandir

Ex-capitaine des Inouk, Jonathan Delorme s'en tire plus que bien à ses premiers pas au hockey senior.

photo Sandra Charette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Il y a un an, Jonathan Delorme, alors capitaine des Inouk de Granby, remportait la Coupe Napa, symbole de suprématie dans la Ligue de hockey junior du Québec. Aujourd'hui, en tant que membre des Maroons de Waterloo, il n'est plus qu'à trois victoires de mettre la main sur le championnat des séries éliminatoires de la Ligue de hockey senior des Cantons-de-l'Est.

À Lac-Mégantic, ce soir, les Maroons vont tenter de porter à 2-0 leur avance sur le Turmel en finale de la LHSCE. Mais le défenseur de 21 ans sait très bien que ce ne sera pas de la tarte.

«Le Turmel va nous attendre, c'est clair, lance Delorme. C'est une bonne équipe, une équipe composée de gros travailleurs et de gars fiers. Et ces gars-là ne voudront pas revenir à l'aréna Jacques-Chagnon (demain soir) en arrière 2-0 dans la série.»

Selon Delorme, ce n'est pas nécessairement le talent qui va déterminer l'identité du vainqueur de la finale de la LHSCE. Ça risque de se jouer davantage dans le contrôle des émotions.

«Les gens l'ont vu samedi passé, c'est une série très intense, très émotive. Si on en met trop, on va prendre de mauvaises pénalités, on va perdre le contrôle et on va se faire jouer des tours. Il faut gérer correctement notre intensité et notre émotion, sinon...»

De toute façon, rappellera Delorme, ce ne sont pas toujours les équipes les plus talentueuses qui se sauvent avec le gros trophée à la fin des séries.

«On avait une excellente équipe, la saison dernière, à Granby. Mais plusieurs disaient que Princeville et Saint-Jérôme avaient plus de talent que nous et qu'ils devaient être considérés favoris en séries. Finalement, ni le Titan ni les Panthères n'ont atteint la finale...»

Entre Sorel-Tracyet Waterloo

Jonathan Delorme s'en tire plus que bien à ses premiers pas dans la LHSCE. L'entraîneur Michel Deschamps parlera de lui comme «d'une valeur sûre à la ligne bleue, un défenseur particulièrement fiable capable de générer de l'offensive». L'adaptation au hockey senior s'est faite en douceur pour l'athlète de Granby.

«Ça s'est bien fait, mais il y a eu une véritable adaptation à vivre, souligne-t-il. Tout d'un coup, tu n'affrontes plus juste des gars de ton âge ou plus jeunes, tu joues contre de gars de cinq, 10 ou 15 ans plus vieux que toi. Ils sont plus gros et ont plus d'expérience. Ça m'a rappelé quand je suis passé du midget au junior...»

En saison régulière, Delorme a amassé huit points en 13 matchs. Il fait encore mieux depuis le début des séries, lui qui a déjà récolté neuf points en huit rencontres.

«C'est un beau calibre de jeu. J'aime le hockey senior. Pour moi qui étudie à l'université, l'horaire est parfait.»

Delorme a aussi joué 13 matchs avec les Éperviers de Sorel-Tracy, de la Ligue nord-américaine, cette saison. Il vise une place à temps plein dans la LNAH avant longtemps.

«Il n'y avait plus de place pour moi après les Fêtes à Sorel-Tracy et j'ai compris la situation. Mais j'ai passé un très bel hiver à Waterloo et je suis content d'avoir encore la chance de jouer au mois d'avril.»

L'expérience vécue avec les Inouk la saison dernière profite à Delorme.

«Je ne suis pas plus fin qu'un autre, mais gagner, je sais ce que s'est. Quand je parle à un coéquipier de mon expérience, je suis crédible. C'est clair que c'est un plus pour moi présentement. Et parce que j'ai déjà gagné, je veux gagner à nouveau.»

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer