Fermeture abrupte du Future Shop

Plusieurs clients se sont heurtés à des portes... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Plusieurs clients se sont heurtés à des portes closes au Future Shop de Granby, samedi.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Jamais le stationnement du Future Shop n'aura été si vide un samedi. Le magasin à grande surface a fermé temporairement ses portes à la première heure, après qu'une quinzaine d'employés eurent été remerciés. À Granby, le Future Shop sera converti cette semaine en un Best Buy.

Contrairement à d'autres fermetures de chaînes ou de commerces dans les derniers mois, aucun préavis n'a été remis aux employés et à leurs clients.

Le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, a été avisé vendredi des pertes d'emplois dans chacun des magasins canadiens. Samedi, 66 succursales de Future Shop ont fermé définitivement leurs portes tandis que 65 ont fermé temporairement, le temps d'une transformation vers Best Buy.

Cette transformation implique le changement de l'équipe de travail. Dans la lettre envoyée au ministre et affichée dans les portes du magasin de Granby, on mentionne que 15 salariés ont été remerciés. Ils recevront une indemnité de départ de dix semaines de salaire, en plus de se faire offrir de l'aide à la recherche d'emploi.

Main-d'oeuvre moins chère?

Les salariés de Future Shop étaient payés à commission, selon nos informations, tandis que le personnel de Best Buy est à taux horaire. Déjà, l'ouverture de postes est affichée sur le site de Best Buy, tant pour les ventes que pour le service à la clientèle, en plus de postes de marchandiseurs.

Contacté à cet effet par La Voix de l'Est, le directeur marketing et affaires corporatives du Québec pour Best Buy Canada, Thierry Lopez, s'est contenté d'envoyer le communiqué de presse et d'assurer que les garanties, commandes et rendez-vous de service seront honorés. Le géant américain Best Buy avait acheté Future Shop en 2001. Notre demande d'entrevue est restée lettre morte.

«Les décisions ayant un effet sur nos effectifs ne sont jamais prises à la légère; notre priorité absolue est de les aider lors de ce changement et leur offrir notre soutien», laisse savoir dans ce communiqué Ron Wilson, président et directeur de l'exploitation de Best Buy Canada.

Clients surpris

Nombreux sont les clients à s'être cogné le nez sur les portes closes et tapissées de papiers.

Yvon Dassylva et sa conjointe Micheline Bonnette étaient surpris de la nouvelle, samedi. Curieux, ils sont venus voir si le magasin avait vraiment fermé le jour même. «J'aurais aimé mieux qu'il reste un Future Shop, commente Mme Bonnette. On a un bon service ici.»

Sylvain Bossé était venu pour sa part de Bromont pour magasiner un ordinateur, ignorant que le magasin était fermé.

Le nouveau Best Buy devrait ouvrir samedi.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer