Projet résidentiel du Val 8 : Ski Bromont immobilier lance une offensive

Le président de Ski Bromont immobilier, Charles Désourdy.... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Le président de Ski Bromont immobilier, Charles Désourdy.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Question de faire contrepoids au projet de parc dans le massif du mont Brome piloté par Protégeons Bromont, Ski Bromont immobilier compte vendre à la municipalité une partie du mont Bernard, au coût d'un million de dollars. Le promoteur est aussi prêt à se départir de trois terrains figurant dans la phase 8 du Val des Irlandais.

«L'offre de vente à la Ville a toujours été latente. En fait, l'idée de faire du mont Bernard un parc date de deux ans. À partir du moment où on a pris la décision qu'il n'y aurait pas de 8e versant à la montagne (Ski Bromont), ça a changé la donne», a indiqué en entrevue le président de l'entreprise, Charles Désourdy, précisant qu'une offre officielle a été déposée à Bromont, hier.

Avec le Val 8, Ski Bromont veut boucler son vaste projet résidentiel s'étendant sur près de 400 hectares. Le protocole d'entente, entériné entre la Ville et le promoteur en septembre 2013, prévoyait à l'origine que 60% de la superficie du site (environ 55 hectares) serait cédé à la municipalité afin de mettre cet espace à l'abri de l'étalement urbain.

Ceci incluait les parcs, le mont Horizon, des zones de conservation publique puis des servitudes de conservation sur des terrains privés. L'émission d'autorisations visant la création d'une «zone permanente de protection de la flore» par le ministère de l'Environnement était une des conditions préalables à ce que le projet soit soumit à la Ville.

Québec a octroyé les permis en ce sens en février dernier. La municipalité étudie actuellement le dossier pour valider s'il respecte les normes de son Plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA).

Conservation

Pour bonifier son offre, l'homme d'affaires veut donc se départir d'une quarantaine d'hectares dans le mont Bernard, soit quatre à cinq millions de pieds carrés. «On offre à la Ville une partie du flanc sud [du mont Bernard] pour 200 000$ sur cinq ans. Au total, c'est environ 74% de la superficie [globale] qui pourrait être préservée. La grande majorité des trails existantes qui donnent accès au sommet de notre domaine privé deviendrait publique. Je crois que c'est gagnant-gagnant. Il y a une partie du mont Bernard qu'on ne vend pas à la Ville parce que c'est une zone de conservation et on ne sait pas comment ce sera protégé», a indiqué M. Désourdy.

Le promoteur a confirmé que 20% de l'aire protégée serait assujettie à des servitudes sur des terrains privés. La zone accessible à la population serait donc de l'ordre de 74 hectares.

Terrains supplémentaires

Ski Bromont immobilier prévoit ériger 39 maisons cossues dans le massif du mont Brome. Selon le promoteur, il s'agirait d'un projet avoisinant les 45 millions de dollars. Si le Val 8 voit le jour prochainement, M. Désourdy a estimé que l'ensemble du projet serait bouclé «d'ici six à sept ans».

L'homme d'affaires a néanmoins voulu sonder l'intérêt de la municipalité pour trois de ses lots. «Chaque terrain a 10 000 pieds carrés (un hectare). C'est une exigence de la Ville pour avoir le droit de construire dans cette zone. Un des terrains servirait de stationnement pour accéder au mont Bernard, a souligné le président de Ski Bromont. En ce moment, la  valeur marchande est estimée entre 250 000$ et 400 000$ [chacun]. Tout dépend où ils sont situés. On va laisser le temps à la Ville d'évaluer notre offre et on accepte de ne pas vendre les terrains durant cinq ans.»

Si Bromont s'engage dans cette avenue, l'enveloppe globale pourrait alors atteindre 2,2 millions de dollars.

Charles Désourdy ne ferme toutefois pas la porte au projet de Protégeons Bromont. De son côté, la mairesse de la ville branchée, Pauline Quinlan, n'a pas voulu commenter l'offre du promoteur, prétextant «ne pas avoir vu le document».

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer