Projet du Val 8 : Ski Bromont immobilier entame une nouvelle étape

Le grand patron de Ski Bromont immobilier, Charles... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le grand patron de Ski Bromont immobilier, Charles Désourdy, compte entreprendre à la mi-juin les travaux d'infrastructures préalables à la construction des  43 résidences cossues projetées.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Les amateurs de randonnée qui sillonnaient le site de l'éventuel Val 8 dans le massif du mont Brome devront ronger leur frein au cours des semaines, voire des mois à venir. Le promoteur, Ski Bromont immobilier, interdira l'accès aux sentiers dès ce week-end afin de poursuivre les travaux «de restauration et de protection» d'espèces florales menacées situées dans la forêt refuge du vaste périmètre.

En février dernier, le ministère de l'Environnement a donné son aval à la phase 8 du projet résidentiel du Val des Irlandais. Pour recevoir les autorisations gouvernementales, le promoteur a dû accepter de se conformer à une dizaine d'engagements, notamment le transfert de plantes vulnérables dans des «zones de conservation».

Comme la balle est maintenant dans le camp de la Ville, celle-ci doit déterminer si le projet respecte son Plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA), découlant du protocole d'entente entre les deux parties.

Et pourquoi entamer des démarches au sein de l'écosystème forestier exceptionnel (EFE) que renferme le site, alors que la décision de la Ville est en suspens?

«Qu'il y ait le projet [du Val 8] ou pas, ce sont des zones qui sont identifiées comme "conservation". Ce 300 000 mètres carré sera donc protégé. On veut définitivement respecter l'entente [avec le ministère], répond le président de Ski Bromont, Charles Désourdy. On commence le plus rapidement possible. La nature va se réveiller bientôt. Il y aura des biologistes sur le terrain pour faire le travail d'identification, terminer le transfert [des espèces menacées] et commencer le suivi de ce qui a été transplanté l'an dernier.»

Vente

Le grand patron de Ski Bromont immobilier a mentionné qu'il compte commencer à la mi-juin les travaux d'infrastructures préalables à la construction des 43 résidences cossues projetées. Les premiers coups de marteau ne seraient toutefois pas dans les cartons avant un an, a précisé l'homme d'affaires.

Ce dernier demeure néanmoins ouvert à adhérer au projet piloté par Protégeons Bromont, en vendant ses terrains afin que le site soit transformé en parc protégé. Québec serait même prêt à octroyer une enveloppe «substantielle», a souligné le promoteur. «J'ai toujours été ouvert à un immense parc. Si la population est prête à s'engager pour acheter le site et se priver de revenus (taxes), ce sera leur choix. En fait, tout le monde est en attente du budget Leitao. Il semblerait qu'il y ait des sommes assez intéressantes consenties [par le gouvernement libéral] pour faire l'acquisition du site.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer