Nicole Laverrière, la nouvelle DG de la Ferme Héritage Miner

Nicole Laverrière a pris la relève de Caroline... (photo Janick Marois)

Agrandir

Nicole Laverrière a pris la relève de Caroline Gosselin à titre de directrice générale de la Ferme Héritage Miner. Elle effectue ainsi un retour professionnel dans la région après une absence de 11 ans.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ferme Héritage Miner (FHM), à Granby, a une nouvelle directrice. Nicole Laverrière prend la relève de Caroline Gosselin à la direction générale de la ferme patrimoniale et effectue ainsi un retour professionnel dans la région.

Mme Laverrière a oeuvré durant de nombreuses années à la chambre de commerce Haute-Yamaska et région, dont elle a entre autres été directrice générale jusqu'en 2004. «Ça fait 11 ans que je ne travaillais plus dans la région, mais quand j'ai vu l'offre d'emploi, j'ai été intéressée par le projet. J'aime son volet historique et le fait que la ferme soit située à un kilomètre du centre-ville. J'aime aussi travailler avec les producteurs locaux et les produits du terroir pour les faire connaître. L'ensemble de l'oeuvre me plaît», a expliqué Nicole Laverrière.

Cette dernière affirme arriver en poste alors qu'un «travail extraordinaire» de défrichage et de mise en place a été réalisé par la fondatrice Caroline Gosselin et Geneviève Côté, également dans l'aventure depuis longtemps.

La nouvelle DG aura le mandat de poursuivre ce qui a été amorcé, d'étudier l'offre de services présente et d'identifier «ce qui pourrait être ajouté et ce qui plairait». «J'ai le mandat de développer», note-t-elle.

Nicole Laverrière assure que la FHM réserve encore beaucoup de «surprises» aux gens de Granby et de la région. L'objectif est «qu'ils s'approprient la Ferme et viennent prendre un thé à l'anglaise, découvrir les potagers ou prendre une marche dans les sentiers», souligne-t-elle.

Nouvelle tarification

Dans un objectif d'autofinancement, une nouvelle tarification sera d'ailleurs mise en place à compter du mois de mai. L'accès au site demeurera gratuit pour les résidants de Granby, sur présentation de la carte loisirs. Et ils paieront moitié prix, soit 5$, pour le service de visite guidée et l'accès à la nouvelle exposition itinérante «Les envahisseurs sont là» qui sera présentée dans la grange à partir du 9 mai.

En contrepartie, il en coûtera 10$ par adulte et 5$ pour les enfants de 5 à 17 ans provenant de l'extérieur pour accéder au site, participer à une visite guidée et visiter l'exposition présentée.

L'idée de la tarification n'est pas nouvelle, souligne Nicole Laverrière. «On est rendus à cette étape-là. Il y a encore des choses à réaliser à la Ferme. C'est une façon de nous aider. Ça ne devrait pas empêcher personne de venir», estime-t-elle.

Mme Laverrière souligne par ailleurs que Caroline Gosselin, qui a oeuvré contre vents et marée pour donner vie à la FHM, continue à être présente. Arguant que l'administration et la gestion des ressources humaines sont moins dans ses cordes, la fondatrice a voulu céder sa place à un gestionnaire d'expérience pour permettre à la Ferme de continuer à se développer.

Nicole Laverrière assure qu'une belle collaboration s'est mise en place entre elle et sa prédecesseure. «Je suis consciente que je ne suis pas Caroline. Elle a un côté scientifique que je n'ai pas. C'est pour ça qu'on va continuer à collaborer ensemble et amener la Ferme un peu plus loin», dit-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer