«Pas de vision» pour les régions

«Les régions se sentent abandonnées par le gouvernement... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Les régions se sentent abandonnées par le gouvernement libéral», estime le député caquiste de Johnson, André Lamontagne.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

Après avoir coupé les vivres aux Centres locaux de développement (CLD), le gouvernement en remet en dénigrant les régions, dénonce le député de Johnson, André Lamontagne.

La caquiste souligne les propos «très condescendants» tenus la semaine dernière par le ministre de l'Économie, Jacques Daoust, qui a qualifié les entrepreneurs en région de «rois de villages» tout en réitérant ne pas voir la nécessité d'un plan de développement économique pour le Québec.

«Il s'est excusé, mais le fond est là, affirme M. Lamontagne, joint hier. Avec les coupures à l'entrepreneuriat de l'automne dernier, les régions se sentent abandonnées par le gouvernement libéral.»

Pour l'ex-homme d'affaires, Québec doit plutôt soutenir davantage l'économie régionale. «La province a besoin de grands investissements qui vont venir structurer les régions et créer des 200, 300 emplois, dit-il. Ça ne semble pas être sur le radar du ministre. Il oublie la vie des gens en région, et ceux-ci sont inquiets.»

Le ministre de l'Économie «n'a pas de vision» et laisse les entrepreneurs en région «se débrouiller face au marché», déplore M. Lamontagne. «Nos régions sont laissées à elles-mêmes par un ministre qui est totalement déconnecté de leur réalité», ajoute pour sa part le député caquiste de Beauce-Nord, André Spénard, par voie de communiqué.

«Déclin tranquille»

Le député de Johnson plaide qu'il est urgent de rétablir du financement en région afin de «faire naître plus d'entreprises». En sabrant les CLD, les libéraux ont «municipalisé» la force de développement au détriment des régions tout entières, désormais en «déclin tranquille».

«Ce n'était pas une bonne idée. Ils ont été très malhabiles et causé beaucoup de dommages. Ça va prendre beaucoup de temps à réparer tout ça. Le développement économique, ça ne se fait pas qu'à Pékin ou à Davos.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer