S'envoler avec Robert Piché

Il est rarement possible de faire Montréal-Québec aussi vite. D'autant plus... (photo fournie par L1 Visuel Graphomax)

Agrandir

photo fournie par L1 Visuel Graphomax

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Il est rarement possible de faire Montréal-Québec aussi vite. D'autant plus avec un pilote aussi célèbre. La Grande Envolée du commandant Piché prendra les airs le 1er avril pour la Fondation Robert Piché, qui compte ouvrir un centre de réhabilitation et de réinsertion sociale longue durée pour toxicomanes, alcooliques et joueurs pathologiques à Potton.

Quelque 300 passagers se retrouveront dans le Airbus 330 le temps d'une heure de vol, soit trente minutes pour se rendre à Québec et autant pour revenir. «On n'atterrit pas. Par contre, s'il fait beau comme aujourd'hui (hier), on va faire le tour de Québec deux fois pour que chaque personne de chaque côté de l'avion puisse bien voir la ville», explique le commandant.

Les donateurs, qui auront payé 500$ pour une place en classe régulière ou 1000$ pour la première classe, seront traités aux petits oignons. Une flûte de champagne sera offerte à chacun des passagers et des bouchées seront servies en première classe.

«Il y a un cocktail dînatoire à l'hôtel Marriott, à l'aéroport. Je vais jaser avec les gens, c'est sûr. Durant le cocktail, ils vont pouvoir rencontrer les personnalités du monde artistique, politique et sportif, avoir des autographes», explique Robert Piché. Parmi la trentaine d'invités spéciaux, on compte l'acteur Guillaume Lemay-Thivierge, l'animateur Josélito Michaud, l'ex-hockeyeur Mathieu Dandenault, l'ex-footballeur Étienne Boulay, l'homme d'affaires Marcel Aubut et l'incontournable Paul Houde.

Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à répondre par l'affirmative à l'invitation. «Je suis un grand passionné d'aviation, mais, aussi, la cause de la Fondation Robert Piché est importante à mes yeux, précise-t-il dans un communiqué de la Fondation. C'est un incroyable événement en perspective qui va permettre aux donateurs de vivre une expérience hors du commun!»

Vaincre ses craintes

En temps normal, lorsqu'un voyageur achète un billet d'avion, il lui est impossible de savoir qui le conduira à bon port avant de mettre le pied sur la passerelle. Mais le 1er avril, impossible de se méprendre: Robert Piché sera aux commandes. Il s'agit donc d'une occasion de voler avec l'homme rendu célèbre pour avoir sauvé ses 293 passagers et les 13 membres de son équipage après avoir réussi, avec son copilote, un atterrissage d'urgence, sans moteur, aux Açores.

«C'est drôle à dire, mais 7 personnes sur 10 qui embarquent dans un avion ont un certain inconfort, confie M. Piché. C'est toujours plaisant d'aller faire un petit tour en avion avec le commandant Piché parce que tu te sens plus en sécurité.» Il croit qu'après un court vol en sa compagnie, une personne peut se sentir rassurée pour les voyages ultérieurs.

«C'est dommage que quelqu'un, en 2015, se prive de voyager, que le monde s'empêche de voler juste à cause d'une crainte de quelque chose qu'il ne connaît pas. Dans le fond, ce n'est pas dangereux. Les statistiques sont là pour parler. L'avion est le moyen de transport le plus sécuritaire sur la planète.»

Plus de la moitié des billets ont trouvé preneur. Robert Piché est heureux de la popularité de l'événement qu'il tient, avec sa fondation, pour la première fois. Les fonds amassés iront à la fondation qui soutient les personnes souffrant d'une dépendance à l'alcool, à la drogue ou au jeu.

Les quelques places restantes sont offertes jusqu'au 23 mars sur le site web de la Fondation Robert Piché.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer