Le Marché de Pâques ou l'appel du printemps

La coordonnatrice au développement commercial chez Commerce et... (photo Janick Marois)

Agrandir

La coordonnatrice au développement commercial chez Commerce et Tourisme Granby et région, Francine Caya.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Signe probant de l'arrivée du printemps, le Marché de Pâques refait son nid pour une troisième année consécutive à Granby. Les 28 et 29 mars, l'événement accueillera 32 exposants, le maximum que peut contenir le grand chapiteau de la place Johnson.

«Le marché est à guichets fermés!», a lancé Sylvie Vandal, en rappelant qu'à ses débuts, en 2013, l'endroit avait attiré 21  exposants.

«Le Marché connaît un succès retentissant. On ne pouvait donc que récidiver. C'est l'occasion de s'approvisionner avec ce qu'il y a de meilleur», d'ajouter la directrice par intérim de Commerce et tourisme Granby et région, en vantant l'importance de l'achat local pour assurer la prospérité régionale en ces temps d'austérité.

Stratégiquement, le Marché de Pâques a toujours lieu une semaine avant le congé pascal «pour permettre aux gens de garnir leur table de façon originale et nouvelle», a fait valoir la coordonnatrice au développement commercial chez Commerce et Tourisme Granby et région, Francine Caya.

Le Marché de Pâques attire d'ailleurs plus de visiteurs que le Marché de Noël.

Diversité

Parmi les 32 exposants - dont la majorité provient de la Haute-Yamaska -, on retrouve principalement des produits alimentaires.

La diversité, insiste Samuel Gosselin du CLD de la Haute-Yamaska, permettra à tout le monde de s'y retrouver.

Viandes, charcuteries, produits de l'érable, pâtisseries, mets préparés, fromages, alcools, huiles et vinaigrettes, petits fruits, miel et épices feront partie de la gamme des produits offerts. Bijoux, livres de recettes, savons artisanaux, articles tissés et accessoires seront aussi mis en vente.

Martin Laliberté, de la boucherie le Gros Buck de Bromont, sera présent à ce marché pour la première fois. Le producteur offrira ses saucisses de gibier - cerf rouge, bison, wapiti - fabriquées d'ingrédients entièrement naturels, et locaux dans la mesure du possible.

 «De boucherie de débitage, on est devenus une boucherie standard depuis un an, et il est important de se faire connaître. On veut participer à plusieurs événements et le Marché de Pâques est un incontournable. On espère y trouver une belle visibilité», dit-il.

Animation

Pour ajouter un côté festif et familial au volet commercial du marché, on proposera une mini-ferme, de la tire sur la neige, sans oublier la dégustation d'une omelette géante le samedi matin à 11h.

Par ailleurs, ceux qui trouvaient le chapiteau un peu tristounet par le passé devraient en avoir plein la vue cette année.

L'artiste Geneviève Rheault a pris la décoration en main. «Je souhaitais mettre du beau dans le processus de magasinage des consommateurs. L'entrée sera agrémentée d'une cascade de fleurs en textile recyclé pour mettre un peu de printemps dans l'événement.»

Et l'an prochain, si le nombre de producteurs est encore à la hausse, faudra-t-il construire une mezzanine à l'intérieur du chapiteau, comme l'a suggéré à la blague un des organisateurs?

«On est au maximum, mais s'il le faut, on va aller plus loin», affirme Sylvie Vandal, en lançant l'idée d'un petit chapiteau attenant, si l'espace vient à manquer.

Le Marché de Pâques sera ouvert de 9h à 16h chaque jour.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer