Réaménagement de l'intersection en préparation

Tout se met en place pour le réaménagement... (photo Alain Dion)

Agrandir

Tout se met en place pour le réaménagement des rues Denison Est et Lemieux, à Granby.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Tout se met en place pour le réaménagement de l'intersection des rues Denison Est et Lemieux à Granby, un projet dans les cartons depuis quelques années. La Ville a récemment fait l'acquisition d'une propriété sur laquelle elle devra empiéter. Et le ministère des Transports du Québec (MTQ) a confirmé sa participation.

«Ça fait plusieurs années qu'on travaille là-dessus, mais il y a eu toutes sortes de considérations d'ordre technique. Le ministère des Transports nous a demandé à quelques reprises de refaire nos devoirs. Ça a déjà été dans la programmation du ministère. Ça ne l'était plus. Mais ils sont en train de le remettre: il y a une participation financière du ministère», a expliqué le directeur général de la Ville, Michel Pinault, à l'issue d'une rencontre avec des représentants du MTQ.

Selon M. Pinault, la valeur de la participation du MTQ n'a pas encore été précisée. Mais le réaménagement de l'intersection nécessite un budget de 2,3 millions $. Cela inclut entre autres l'installation de feux de circulation, la reconfiguration des voies, la construction de terre-pleins, de trottoirs, de même que l'acquisition de la propriété sise au 547, rue Denison Est.

Achat d'une propriété

Cet achat par la Ville a été entériné lors de la dernière séance du conseil municipal. La propriété a été acquise au montant de la valeur foncière, soit 290 460 $, afin d'aménager l'approche nord (rue Lemieux) pour qu'elle soit conforme aux normes du MTQ. Une superficie de 82 mètres carrés est nécessaire pour le réaménagement du coin de l'intersection.

«Quand on a refait certains plans et qu'on a vu que ça nous prenait plus d'emprise, on s'est rendu compte que l'acquisition de la propriété devenait nécessaire et souhaitable. C'est là qu'on a décidé d'enclencher un processus de négociation avec eux (les propriétaires)», explique Michel Pinault.

Selon lui, le site acquis par la Ville, une fois soustraite la superficie nécessaire au réaménagement, pourra être mis en vente. Et il est d'ores et déjà clair que ce sera à des fins commerciales, dit M. Pinault.

Le conseiller municipal Joël Desmarais, également courtier immobilier, s'est retiré de la table du conseil lorsque le point traitant de l'achat a été abordé par ses collègues, arguant que le couple de vendeurs est son client. Vérification faite, M. Desmarais n'a joué aucun rôle dans la vente de la propriété de la rue Denison Est, il a plutôt agi à titre de courtier pour l'achat d'une propriété que le couple avait dans sa mire.

Printemps 2016

Michel Pinault affirme que la Ville visait l'automne pour la réalisation des travaux. Mais «les dernières discussions avec le ministère des Transports et le fait qu'il y ait une ligne électrique à déplacer font qu'on parle plus du printemps 2016, à cause des autorisations à obtenir et des travaux qu'Hydro-Québec doit faire», souligne le DG de la Ville.

Ces travaux de reconfiguration de l'intersection sont par ailleurs justifiés par l'important débit de circulation, note M. Pinault. «Il y a aussi une volonté de sécuriser l'intersection à cause du développement qu'il y a eu dans le secteur», fait-il valoir.

Au cours des dernières années, la construction résidentielle y a fait un bond important. Un dépanneur de la bannière Couche-Tard, doublé d'une station d'essence, s'est également implanté à ce carrefour. Autant de facteurs qui justifient une intervention à cette intersection, estime la Ville.  

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer