Gare aux billets de banque contrefaits

Sébastien St-Louis, propriétaire des deux stations-service Sonic d'Acton... (photo Janick Marois)

Agrandir

Sébastien St-Louis, propriétaire des deux stations-service Sonic d'Acton Vale et une de ses employées, Catherine Fillion, ont reçu la visite des policiers, hier, dans le cadre d'une tournée de prévention.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Les commerçants sont susceptibles d'être la cible des fraudeurs, notamment ceux qui essayaient d'acquitter leurs emplettes avec des billets de banque contrefaits. Les policiers de la Sûreté du Québec d'Acton ont amorcé une tournée des commerces afin de les outiller pour mieux reconnaître les faux billets.

«Les policiers rencontrent les commerçants et leur remettent une carte avec des choses à vérifier lorsqu'ils manipulent un billet de banque, explique le policier Jonathan Bélisle, du poste de la SQ d'Acton. On leur explique aussi ce qu'ils doivent faire quand ils découvrent un billet contrefait.»

L'activité policière s'inscrit dans le cadre du mois de la prévention de la fraude, en mars.

Pour les commerçants qui manipulent constamment de l'argent, la meilleure façon de se prémunir contre la fraude est de vérifier systématiquement chaque billet. Même si les policiers n'ont pas observé une situation problématique dans la région, il n'en demeure pas moins que près de 40% des billets canadiens contrefaits ont été écoulés au Québec en 2014.

Les plus répandus sont les coupures de 20 $ de la série L'épopée canadienne (10 500 billets) et de 100 $ de la série Les oiseaux du Canada (près de 10 000 billets). Des devises américaines, principalement le 50 $, ont aussi été retirées de la circulation.

La nouvelle génération de billets en polymère serait peu contrefaite jusqu'à présent, précise le policier Bélisle.

«En cinq ans, je ne suis jamais tombé sur un faux billet», indique Sébastien St-Louis, propriétaire des deux stations-service Sonic d'Acton Vale. Ce dernier a reçu la visite des agents, hier, pour recevoir quelques conseils de prévention qu'il partagera à sa quinzaine d'employés.

Les agents invitent les commerçants à refuser poliment un faux billet en demandant une autre coupure, tout en conseillant au client de le faire vérifier au poste de police. Si le billet contrefait est découvert après la transaction, les policiers recommandent au commerçant floué de l'apporter au poste à des fins de vérification.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer