Pour remédier à la baisse du tourisme américain

Un remboursement de la TPS proposé

Depuis 2002, le Canada a vu le nombre... (Photo archives Bloomberg)

Agrandir

Depuis 2002, le Canada a vu le nombre de visiteurs provenant des États-Unis diminuer de 23,9 %, d'après les données du FDFA. L'Association calcule que le nombre d'excursionnistes d'un jour au pays est en baisse de 55,9 % et qu'il a reculé de 26 % pour ceux qui passent au moins une nuit au Canada.

Photo archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Le nombre de touristes états-uniens au Canada continue de chuter, selon le Frontier Duty Free Association. Pour les encourager à remettre le cap au nord, l'organisme propose qu'on leur rembourse le 5% de taxe sur les produits et services qu'ils se procurent.

Depuis 2002, le Canada a vu le nombre de visiteurs provenant des États-Unis diminuer de 23,9%, d'après les données du FDFA. L'Association calcule que le nombre d'excursionnistes d'un jour au pays est en baisse de 55,9% et qu'il a reculé de 26% pour ceux qui passent au moins une nuit au Canada.

La force du dollar canadien ces dernières années est au coeur de la réticence de nos voisins du sud à venir visiter le Canada, estime le maire de Cowansville, Arthur Fauteux. Il a constaté lui-même que les Américains sont moins nombreux qu'avant. «On le voit. Ils venaient ici quand notre dollar était en bas de 90¢. Ils allaient au Canadian Tire, au Walmart. Ces magasins sont de bons indicateurs parce que les Américains les connaissent bien; ils achètent des pneus et toutes sortes d'affaires. Mais on ne les voit plus tellement.»

Louis Lacaille, directeur du magasin Canadian Tire de Cowansville, confirme que la multinationale attire son lot de clients venant des États-Unis. «Je dirais qu'entre 1 et 2% de notre clientèle sont des Américains. On a parfois des commandes spéciales. On en a eu une la semaine dernière pour une tondeuse. Sinon, les gens achètent des pneus et d'autres articles. Ils viennent ici, je pense, parce qu'on offre plusieurs produits, de l'automobile, aux électroménagers, à l'électronique. C'est sûr que le taux de change a aussi un impact», soutient-il.

D'autres irritants, souligne la FDFA, découragent les Américains de venir au Canada: attente plus longue aux douanes (conséquences des attentats du 11 septembre 2001), prix de l'essence, taxe de vente moins élevée chez les détaillants aux États-Unis ainsi que chez les commerçants en ligne.

L'organisme fait également remarquer que tous les pays de l'OCDE qui «perçoivent une taxe nationale sur la valeur ajoutée offrent aux visiteurs étrangers une remise incitative». Ne pas emboîter le pas, soutient la FDFA, fera en sorte que le Canada verra son avantage concurrentiel plombé encore plus aux yeux des touristes américains. Toute l'industrie canadienne du tourisme en pâtira, conclut-il.

Renverser la tendance

Pour renverser la tendance, la FDFA recommande de faire épargner les 5% de la TPS aux visiteurs américains. Ils se verraient rembourser la TPS payée en passant dans l'un des 28 magasins hors taxes de l'Association. La mesure encouragera les touristes provenant des États-Unis à dépenser davantage au Canada, ce qui stimulera la création d'emplois dans le secteur du commerce au détail dans les municipalités, surtout celles situées près de la frontière.

Le conseil municipal de Cowansville a approuvé la suggestion de la FDFA. D'autres municipalités canadiennes limitrophes de la frontière seront invitées à appuyer l'initiative.

La FDFA proposera prochainement au ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, d'en faire un projet-pilote de trois ans. M. Oliver est en pleine préparation de son budget.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer