Golf de Saint-Césaire : un acheteur sérieux montre de l'intérêt

Le golf municipal de Saint-Césaire pourrait bientôt changer... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le golf municipal de Saint-Césaire pourrait bientôt changer de mains alors que la Ville est en négociation avec un acheteur intéressé à faire l'acquisition du terrain de 18 trous

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Le club de golf de Saint-Césaire pourrait bientôt changer de mains alors que la Ville est en négociation avec un acheteur sérieusement intéressé à faire l'acquisition du terrain de 18 trous.

«Il y a plusieurs acheteurs, plusieurs groupes qui se sont manifestés. Il y en a qui ont déposé des offres, d'autres non. On a toutefois reçu une offre plus sérieuse que les autres qu'on est en train de regarder. On étudie le dossier en ce moment», a reconnu le maire de Saint-Césaire, Guy Benjamin.

Ce dernier a cependant indiqué qu'il ne pouvait dévoiler davantage de détails, ni l'identité du potentiel acheteur à l'heure actuelle en raison d'une entente de confidentialité.

«Au moment où on se parle, je ne peux pas trop faire de commentaires si ce n'est de dire qu'on est en négociations. Il y a certaines conditions qui restent à remplir des deux côtés. Et il faut qu'elles soient remplies avant qu'on aille de l'avant avec une signature», explique M. Benjamin.

Rappelons que le golf municipal a vu son chalet principal être la proie des flammes en novembre 2013. L'incendie a endommagé le bâtiment à un point tel que celui-ci a dû être complètement détruit.

«Il n'y a plus de chalet de golf. Il ne restait plus rien de bon. Tout a été démoli au complet. Il faut donc tout recommencer à zéro», précise M. Benjamin.

Le sinistre est survenu peu de temps après la réalisation d'importants travaux de rénovation. Les dommages avaient alors été évalués entre 1,5 et 2 millions de dollars. M. Benjamin indique que les nouveaux propriétaires devraient prendre en charge la reconstruction en cas de vente.

«Il faut que le deal se fasse, a-t-il cependant admis. Mais si ça ne se fait pas, la Ville va continuer d'opérer le golf au printemps.»

Dans le cas où le golf ne passerait pas prochainement entre les mains d'un entrepreneur privé, il affirme que la Ville ira tout de même de l'avant avec la construction d'un nouveau chalet.

«S'il n'y a pas d'entente, on va rebâtir avec l'argent des assurances qui va couvrir les dommages. On est encore en train de négocier avec eux au sujet de l'indemnité», mentionne-t-il.

Une chose est sûre, assure-t-il, la saison 2015 aura lieu comme prévu. «Il y a des membres qui ont déjà réservé pour la prochaine saison et ça va être respecté d'une façon ou d'une autre. Peu importe ce qui arrive, il va y avoir du golf à Saint-Césaire au printemps, c'est sûr et certain.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer