Programme de rabais familial : revu pour mieux en contrôler les coûts

Le programme de rabais familial appliqué aux activités... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le programme de rabais familial appliqué aux activités de loisirs des jeunes est revu à la baisse.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Très populaire, le programme de rabais familial de la ville de Granby appliqué aux activités de loisirs des jeunes est revu à la baisse de façon à mieux en contrôler les coûts. Exception faite des inscriptions aux camps de jour, le pourcentage de rabais accordé sera diminué de 5%.

Les élus ont entériné cette décision lundi soir, lors de la dernière séance du conseil municipal. Seul le conseiller Jean-Luc Nappert a fait connaître son désaccord à la révision du programme. «J'aurais préféré que la Ville continue avec les rabais accordés», a-t-il dit, soulignant que cette mesure a l'avantage de favoriser les familles.

Le conseiller Robert Riel a toutefois souligné que la ville de Granby est une des seules municipalités au Québec à offrir des «rabais aussi généreux». Aussi, fait-il valoir, la Ville a fait le choix de ne rien changer du côté des inscriptions aux activités des camps de jour, populaires auprès des citoyens aux revenus plus modestes.

En vertu du programme en vigueur depuis 2009, des rabais sont accordés lors des inscriptions aux activités, selon le nombre d'enfants de la famille. Auparavant, les rabais appliqués s'élevaient à 25% pour les familles de deux enfants, à 35% pour celles de trois enfants et les familles d'accueil. Et ils atteignaient même 50% pour les familles de quatre enfants et plus.

À partir de maintenant, ces pourcentages sont réduits de 5%, donc à 20%, 30% et 45%. Ceux-ci augmentent encore en fonction du nombre d'enfants. Les pourcentages initiaux sont toutefois préservés pour les inscriptions aux camps de jour.

Contrôler les coûts

Le maire Bonin affirme que cette décision vise avant tout «à contrôler les dépenses». «Quand on a lancé le programme la première année, on avait prévu 100 000$ au budget. Mais l'année passée, on a dépensé 328 000$. Et on s'en allait vers 350 000$. On a décidé de ramener ça à 285 000$», expose-t-il.

«On est contents que les gens utilisent le programme. Il n'est pas là, le problème. Mais les coûts explosent. Et il faut resserrer les finances», ajoute Pascal Bonin.

Ce dernier insiste sur le fait que, selon lui, le programme de rabais familial «demeure très généreux et avant-gardiste».

Le mois dernier, le directeur du service de la coordination du loisirs, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher, affirmait que les résultats du programme démontrent qu'il répond «à un grand besoin». Pas moins de 60% des inscriptions réalisées aux activités de la piscine Miner ont bénéficié de rabais. Ce pourcentage grimpe à 70% pour les activités offertes par Granby Multi-Sports et à 80% pour les camps de jour sous la houlette de Vie culturelle et communautaire, selon les statistiques de la Ville.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer