Semaine de relâche: troquer le froid pour la chaleur

Le Mexique est une des destinations vacances préférées... (Photo fournie par Ginette Phaneuf)

Agrandir

Le Mexique est une des destinations vacances préférées des Québécois pour la semaine de relâche.

Photo fournie par Ginette Phaneuf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) La semaine de relâche et le froid forment une belle combinaison pour partir au chaud, loin du Québec. Plusieurs couples et familles se sont envolés vers des destinations vacances où chaleur et soleil sauront les revigorer.

«En janvier, on a eu un gros achalandage, remarque Ginette Phaneuf, conseillère en voyages chez Voyage à tout prix. Après les fêtes, ça peut tomber un peu plus tranquille, mais là ça n'arrête pas.»

Riviera Maya, au Mexique, Punta Cana, en République dominicaine et Cuba sont les destinations préférées pour les plages. À cela s'ajoutent Disney et les croisières.

«Il y a une écoeurantite aiguë, observe également Lucie Desparts, de Voyages Granby. On a des froids pas ordinaires.»

À chaque budget sa destination

La destination dépend beaucoup des portefeuilles.

Par exemple, Cuba est idéal pour ceux qui ont un plus petit budget et pour qui la nourriture n'est pas la priorité.

Par contre, ceux qui ont décidé sur un coup de tête de partir ont été déçus de constater que les prix n'étaient plus aussi avantageux pour les réservations de dernière minute que par les années passées.

«Les prix de dernière minute ne sont plus ce qu'ils étaient. Les grossistes ont maintenant tendance à préconiser ceux qui réservent d'avance», explique Mme Desparts.

Les retardataires sont ainsi nombreux à téléphoner afin d'évaluer leurs possibilités pour fuir le froid, mais les réservations le sont moins.

Ce qu'elle voit dans sa clientèle, ce sont davantage des voyageurs qui ont réservé quelques semaines d'avance, voire quelques mois, pour la semaine de relâche scolaire.

Chérie, on part demain!

Le constat est différent pour Mme Phaneuf. «C'est drôle, les gens, ce qu'ils font, ce sont des surprises à leur femme. On en a à la dernière minute, c'est incroyable. Cette semaine, c'est fou, les gens arrivent ici, surtout ceux à la retraite, les monsieurs disent "je n'en ai pas parlé à ma femme, mais il faut qu'on parte. J'ai hâte d'avoir de la chaleur, je ne suis plus capable de l'hiver."»

D'autres peuvent décider de faire une surprise à des amis ou de la famille déjà au chaud en allant les rejoindre, dit-elle.

«Les gens ont hâte que le printemps arrive, que la chaleur arrive, note Mme Phaneuf.

Aussi, des gens qui normalement partent une fois par année partent deux fois au moins.»

Pour y arriver, les budgets seront moins importants pour chacune des escapades.

L'austérité ne se ressent pas dans ces deux agences de voyages.

Les voyageurs n'hésitent pas à payer leurs vacances à crédit pour payer plus tard, de même que d'allers dans un hôtel un peu moins chic pour éviter de se priver.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer