«Une perte importante» pour Ange-Gardien

«À Ange-Gardien, c'est ce qu'on voit en premier... (photo Alain Dion)

Agrandir

«À Ange-Gardien, c'est ce qu'on voit en premier quandon sort de l'autoroute 10», dit Yvan Pinsonneault, le maire de la municipalité d'Ange-Gardien.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Ange-Gardien) «C'est une perte importante», a laissé tomber hier le maire d'Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault.

L'entreprise emploie une douzaine de personnes, sans compter les camionneurs et les employés des fermes appartenant aux mêmes propriétaires, selon le maire. Des investissements avaient d'ailleurs été réalisés récemment.

La meunerie, qui trône au coeur de la municipalité depuis plusieurs décennies, est en quelque sorte une figure emblématique. «À Ange-Gardien, c'est ce qu'on voit en premier quand on sort de l'autoroute 10», dit M. Pinsonneault, que La Voix de l'Est a rencontré sur les lieux du sinistre.

Ce dernier n'a pas caché son désir de voir la meunerie renaître de ses cendres. «Nous souhaitons qu'ils puissent être capables de remettre la meunerie en fonction le plus rapidement possible», dit-il. «La meunerie était à un endroit stratégique. Je pense que l'intention première des propriétaires est de rester à l'Ange-Gardien.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer