Le gardien numéro un des Inouk blessé à un genou

Bergeron fini pour la saison?

Simon Bergeron avait fini par se relever après... (Photo Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Simon Bergeron avait fini par se relever après avoir connu un mauvais début de saison.

Photo Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les gens des Inouk sont inquiets. Pas tant parce qu'ils ont perdu cinq de leurs huit derniers matchs et que les séries éliminatoires commencent dans une semaine, mais surtout parce que personne ne sait trop quand on reverra Simon Bergeron devant le filet.

Bergeron a été blessé pendant une séance d'entraînement il y a déjà une douzaine de jours. Au genou, même si la direction de l'équipe s'entête à parler du bas du corps. Le dernier match du gardien numéro un des Inouk remonte au 6 février alors que les Granbyens se sont inclinés 5-2 face aux Cougars de Sherbrooke à l'occasion du match Foule plein au Centre sportif Léonard-Grondin.

Dans l'entourage de l'équipe, certains parlent d'une déchirure du ménisque. Ce qui garderait Bergeron à l'écart pendant une longue période. En fait, il pourrait même avoir disputé son dernier match de la saison si le bruit qui court est vrai.

«Je ne crois pas que ce soit si grave», a commenté le directeur général Stéphane Mondou.

Via courriel, hier, Bergeron a expliqué qu'il devait revoir son médecin cette semaine. «Je vais alors savoir ce qu'il en est, c'est-à-dire qu'est-ce que j'ai exactement et combien de temps je vais être absent. Pour le moment, je n'ai aucune idée de rien. J'ai hâte de savoir», a-t-il écrit à l'auteur de ces lignes.

Charles-Olivier Lévesque a été envoyé devant le filet lors de quatre des cinq derniers matchs des Inouk. Il a enlevé la victoire deux fois. Félix Guilbault, lui, a mené l'équipe à la victoire vendredi dernier à Saint-Hyacinthe à son premier départ dans la Ligue de hockey junior du Québec.

Lévesque a seulement 17 ans et Guilbault, qui a passé l'hiver avec le Nordik de Cowansville de la Ligue junior AA, en a 18. Bref, ils sont jeunes et ont peu d'expérience, ce qui n'a rien de rassurant à l'aube des séries.

Les Inouk, qui seront à Lachine demain soir, n'ont plus que trois matchs à disputer au calendrier régulier.

Ils occupent le neuvième rang du classement général, à quatre points des Mustangs de Vaudreuil-Dorion et à cinq points des Rangers de Montréal-Est.

Si les séries commençaient aujourd'hui, les Inouk croiseraient le fer avec les Mustangs, qui auraient l'avantage de la patinoire dans un affrontement au meilleur de cinq rencontres.

Un mauvais départ

À l'instar des Inouk, Simon Bergeron a connu un très mauvais début de saison. Mais il a fini par se relever. Parce qu'il lui a donné un championnat des séries éliminatoires le printemps dernier et qu'il a toujours travaillé dur à l'entraînement, David Lapierre n'a jamais perdu confiance en l'athlète de Chibougamau, qui est âgé de 19 ans.

Bergie, comme le surnomment ses coéquipiers, a été utilisé dans 34 des 49 matchs des Inouk cette saison. Il compte 12 victoires à sa fiche et sa moyenne de buts alloués est de 4,69. Son pourcentage d'arrêts, lui, est de ,856.

À sa première campagne avec les Inouk, la saison dernière, Bergeron avait remporté 21 victoires en 30 matchs et sa moyenne avait été de ,3,53, accompagné d'un pourcentage d'arrêts de ,878.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer