Charles Francis tire sa révérence

Charles Francis, nageur de niveau olympique originaire de... (photo fournie par Diane Francis)

Agrandir

Charles Francis, nageur de niveau olympique originaire de Cowansville, a annoncé qu'il prenait sa retraite pour se concentrer sur ses études. -

photo fournie par Diane Francis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) L'athlète olympique Charles Francis a annoncé son retrait de la compétition, hier. Le nageur de Cowansville se consacrera à 100% à ses études universitaires en traduction.

«La décision était prise depuis quelque temps. On tourne la page sur le monde de la natation, a indiqué l'athlète de 26 ans en entrevue. Je n'ai plus nécessairement la flamme olympique. Je n'ai plus nécessairement envie de faire le genre de sacrifices que ce mode de vie apporte et il y a beaucoup d'autres choses qui m'attendent dans la vraie vie.»

Francis devait concilier études et sport élite depuis plus d'un an, alors qu'il était retourné aux études à l'Université de Montréal, en traduction. Il a d'ailleurs aidé les Carabins de l'Université de Montréal à accumuler de précieux points en natation. Il a performé en compétition pour la dernière fois il y a deux semaines, dans deux courses.

«Je ne le faisais pas pour performer, mais plus comme symbole, j'étais là pour tourner la page. Ma mère était là, elle est venue jusqu'à Montréal. Une de mes amies était présentatrice sur le bord de la piscine, elle a pris la peine de souligner la fin de ma carrière. C'était vraiment touchant, un beau moment», confie le Cowansvillois.

Les études avant tout

Maintenant que son maillot de compétition est accroché, il consacrera tous ses efforts à ses études et à sa future carrière. «La traduction, c'est ce qui va me motiver. Je vais voir ce que ça va m'apporter. Je vais rester près d'une piscine, mais pas aussi investi que je l'étais avant.»

«La volonté de mettre les efforts pour performer à haut niveau, ça ne répondait plus à ce que je recherchais comme idéal. C'est de faire une croix sur la natation en tant que sport d'élite. Je vais sûrement rediriger mon approche.»

Il n'envisage pas, à court terme, de troquer le casque de bain pour le chapeau d'entraineur. Par contre, il ne dit pas non à découvrir la discipline du triathlon, qu'il pratiquerait pour le plaisir et pour garder la forme.

Pas de jeux de Rio

En août dernier, il avait confié à La Voix de l'Est ne pas songer à la retraite et garder toujours comme objectif de participer aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016. Sa récente décision a été appuyée par ses proches, qui comprennent ses motivations.

En juillet 2009, Charles Francis enregistrait son meilleur temps au 50 mètres dos, lors des essais pour les Championnats du monde, soit 25,88 secondes. L'année précédente, l'athlète n'avait pas réussi à faire l'équipe pour les Jeux olympiques de Pékin.

Sa progression s'est poursuivie. Charles Francis a ajouté une première médaille d'or à sa collection en mars 2010 au 100 mètres dos et s'est qualifié pour les Championnats pan-pacifiques suivants.

Point culminant, il a fait les JO de Londres en 2012. Le nageur avait terminé quinzième dans sa discipline principale, le 100 mètres dos, en plus d'aider l'équipe canadienne de relais à se placer au huitième rang en finale du 4 x 100 mètres quatre nages. Cette dernière compétition l'a particulièrement marqué.

Parmi les moments qui resteront gravés dans sa mémoire trônent certainement les essais tenus à Montréal en 2008 et en 2012 en prévision des JO de Pékin et de Londres. «C'était un moment presque aussi fort que d'aller aux Olympiques parce que tu as la chance de performer devant les gens qui sont là pour venir te voir.» Il se souviendra toujours des gradins pleins à craquer de gens venus l'encourager. «Ça m'avait beaucoup touché que les gens prennent la peine de venir me voir et me supporter.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer