De Granby à Haïti: l'expertise du DG de la Ville mise à profit

Le directeur général de la Ville de Granby,... (photo fournie COMAQ)

Agrandir

Le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault, a récemment participé à une mission en Haïti à titre de spécialiste en gouvernance dans le cadre d'un programme de coopération municipale Haïti-Canada.

photo fournie COMAQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'expertise en gouvernance du directeur général de la Ville de Granby a été mise à profit à Haïti. Michel Pinault revient d'un séjour de deux semaines à Port-au-Prince, où il a participé à une mission tenue dans le cadre du programme de coopération municipale Haïti-Canada.

C'est à titre de membre actif de la Corporation des officiers municipaux agréés du Québec (COMAQ) que M. Pinault a pris part à cette mission. Il était d'ailleurs accompagné par la directrice générale de la COMAQ, Julie Faucher.

Un des objectifs visés: analyser la gouvernance, l'organisation et la vie associative de trois fédérations d'élus, qui regroupent environ 7000 membres, à Haïti.

«On devait regarder avec eux quels moyens ils ont pour se renforcer. Il faut savoir que les fédérations sont actuellement subventionnées par l'État. Et un des objectifs était de regarder la faisabilité de la mise en place d'un système de cotisations afin qu'elles se rendent autonomes face au pouvoir central, entre autres quand elles font des mémoires sur différents projets. (...) Ce n'est pas dans la culture haïtienne de contribuer financièrement à l'érection de fédérations ou d'organismes sans but lucratif», a expliqué hier Michel Pinault.

Celui-ci précise que les élus haïtiens sont aussi très intéressés par le programme de formation continue de la COMAQ et son système d'accréditation. «Ils veulent renforcer les collectivités locales, qui sont des municipalités chez nous. Et pour ça, ils misent sur la compétence de la fonction publique», dit M. Pinault.

Pas de tourisme

Le directeur général de la Ville, ex-président de la COMAQ, a notamment, durant son passage en sol haïtien, offert une formation et animé des focus groups.

Son séjour a été consacré au travail. Pas question de faire du tourisme, note-t-il. Les Canadiens en mission doivent se soumettre à des conditions de sécurité importante. Il a ainsi dû demeurer à l'hôtel durant les deux journées de grève qui ont paralysé Port-au-Prince durant son passage. «Il y a des interdictions pour les ressortissants canadiens de sortir», dit-il. Pas question non plus de se balader seul. Ses déplacements quotidiens entre l'hôtel et son lieu de travail s'effectuaient sous escorte.

Néanmoins, le directeur général de la Ville de Granby dit être revenu avec le sentiment «qu'il y a beaucoup de choses à faire pour le monde municipal là-bas». «Je crois que les gens ont été très contents de nous entendre sur l'importance de se donner des plans d'action, de faire la distinction entre les rôles des élus et ceux des directeurs généraux et des employés», souligne Michel Pinault.

«Les gens sont avides de connaissances. Ils voulaient savoir comment ça fonctionne chez nous», ajoute le DG de Granby. La Ville a donc rayonné jusqu'à Haïti au cours des dernières semaines.

D'une durée de cinq ans, le programme de coopération municipale Haïti-Canada est le fruit de la collaboration de la Fédération canadienne des municipalités, de l'Union des municipalités du Québec et de la Ville de Montréal, grâce à un financement du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer