Patinoires de quartier: le dossier est réglé

La Ville de Granby puisera à même ses... (photo Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Ville de Granby puisera à même ses surplus pour entretenir et surveiller toutes ses patinoires de quartier, incluant celles qui avaient été fermées il y a quelques jours.

photo Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby puisera à même ses surplus pour entretenir et surveiller toutes ses patinoires de quartier, incluant celles qui avaient été fermées il y a quelques jours.

Les conseillers municipaux ont voté par voie électronique samedi matin afin de régler le dossier. «À l'unanimité, on a décidé de rouvrir les patinoires tant que la température le permettra, a rapporté le maire Pascal Bonin le matin même. L'administration a pris la décision de faire preuve d'ouverture envers les citoyens et de donner le service, tel qu'il a été fortement suggéré.»

Deux jeunes de l'école Saint-Jean avaient notamment lancé une pétition demandant aux élus de revoir leur position, comme le rapportait La Voix de l'Est dans son édition de samedi.

Le service d'entretien régulier a repris samedi à midi trente sur trois des quatre patinoires fermées auparavant. La quatrième, celle du parc Forand, le sera dès ce soir, selon l'horaire normal, puisque l'employé était à l'extérieur de la ville au moment du changement de cap.

Une décision «prise de bonne foi»

Le comité responsable avait pris cette décision au pied levé, mis au fait que le budget était épuisé, la semaine dernière. L'hiver propice à la pratique du patin et l'ajout d'une neuvième patinoire à l'école Saint-André ont fait en sorte que l'enveloppe budgétaire a été écoulée plus rapidement que prévu.

«Je pense que le comité a fait sa job, note le maire. Ce qui est diamétralement opposé, c'est qu'on a eu un budget qui a été voté unanimement sur des restrictions budgétaires. On demande à nos gestionnaires d'appliquer une rigueur budgétaire énorme et on va à l'inverse. Cette grogne-là, je ne l'avais pas mesurée, mais d'un autre côté, ça ne veut pas dire que la décision a été mal prise. Au contraire, elle a été prise de bonne foi.»

Il en coûte 165$ par jour pour l'entretien et la surveillance d'une patinoire. L'administration a donc accepté de puiser plus de 41 000$ à même le surplus de la Ville pour les neuf patinoires pour 28 jours, si l'hiver persiste jusque-là.

La surveillance des patinoires de quartier et leur entretien se font en semaine de 17 h 30 à 21 h et les samedis et dimanches de 12 h 30 à 16 h 30 et de 18 h 30 à 21 h.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer