• La Voix de l'Est > 
  • Actualités 
  • > La Haute-Yamaska a déjà dépensé 1,75 M$ pour la future usine de traitement des matières résiduelles 

La Haute-Yamaska a déjà dépensé 1,75 M$ pour la future usine de traitement des matières résiduelles

Les différents contrats, études, voyages et autres dépenses... (photo Janick Marois)

Agrandir

Les différents contrats, études, voyages et autres dépenses concernant la future usine de traitement des matières résiduelles ont coûté 1 747 292 $ à la MRC de la Haute-Yamaska depuis 2007.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Granby) La MRC de la Haute-Yasmaska a dépensé 1 747 292 $ depuis 2007 en vue de construire sa future usine de traitement de matières résiduelles. Malgré ces débours, on ignore quand la future usine sera bâtie et quand elle entrera en fonction. Et d'autres coûts pourraient s'ajouter dans les prochains mois.

L'argent dépensé se décline en plusieurs catégories: voyages d'élus et de fonctionnaires en Europe et aux États-Unis pour visiter des usines, consultations publiques avec commissaires, création d'une société paramunicipale pour planifier le projet d'usine de traitement des matières résiduelles, embauche d'employés pour y travailler, commandes d'études en ingénierie, octroi de contrats à des consultants en fiscalité et en affaires juridiques.

Parmi toutes les dépenses encourues et les contrats accordés, Dunton  Rainville sort du lot avec des factures s'élevant jusqu'ici à 711 652,70 $, a appris La Voix de l'Est (voir tableau: De gros contrats). La MRC a retenu les services de la firme d'avocats de Montréal pour dresser les modalités du contrat pour construire la future usine en mode privé. Ces coûts juridiques sont beaucoup plus élevés que prévu. L'estimation du contrat, octroyé en 2012, était en effet de 212 013,90 $.

Le projet est aussi profitable pour KPMG. La firme a reçu un mandat du conseil des maires pour établir les balises financières du contrat qui liera éventuellement la MRC et le promoteur privé qui concevra, financera, construira et exploitera l'usine pendant 20 ans. Pour son travail, la firme comptable a reçu 315 161,78 $. Le contrat initial, accordé en 2012, était estimé à 192 583 $.

Les Consultants SM ont également contribué par leur expertise au projet d'usine. Leur facture se monte à 98 809,29 $. Des trois consultants embauchés, la firme de génie est la seule qui est restée près du montant initial entériné par le conseil des maires. Il était estimé à 96 291,56 $.

La réalisation de ces nouvelles études a eu pour effet de reporter au 7 avril l'ouverture des soumissions, le temps que les firmes mettent leur proposition à jour.

Notons que l'ensemble des modalités du contrat fait que l'appel de propositions sur invitation compte 1000 pages.

Les coûts d'autres études et rapports commandés par la MRC pour le projet d'usine s'élèvent à 248 000 $.

Par ailleurs, la MRC a accordé depuis 2007 un budget de 346 530 $ à la Corporation de gestion des matières résiduelles de la Haute-Yamaska. L'entité a été créée pour piloter le projet d'usine.

Les coûts ne s'arrêtent pas là. Le conseil des maires a demandé en janvier trois autres études à SM. Pour un montant n'excédant pas 34 742,96 $, la firme doit étudier davantage le terrain (type de sol, étendue de la présence de manganèse et conditions de l'aquifère) où la future usine sera construite. Ce sont les firmes sollicitées par la MRC pour construire l'usine qui veulent en savoir plus sur le terrain concerné.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer