Une résidence détruite par un incendie

Le propriétaire sauvé des flammes

La résidence occupée par un couple et deux... (Photo Alain Dion)

Agrandir

La résidence occupée par un couple et deux chambreurs a été complètement détruite par un incendie. Le système de chauffage au bois serait en cause.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Quatre personnes se retrouvent à la rue à la suite d'un incendie qui a éclaté dans une résidence de Granby, mercredi soir. Des policiers et des voisins auraient aidé le propriétaire des lieux, à mobilité réduite, à évacuer à temps sa maison qui a été complètement détruite par le brasier.

«On venait juste de se coucher et mon voisin nous a réveillés, raconte Benoit Bédard, qui habite la maison située à une dizaine de pieds de celle qui a été réduite en cendres. On est sortis. Ma conjointe était pieds nus. L'incendie était déjà avancé. C'était rouge entre les deux maisons.»

Le feu a éclaté peu avant 23 h dans la maison située au 751 de la rue Laurie. Le couple et les deux chambreurs ont dû évacuer rapidement leur résidence. Des voisins et au moins un policier auraient participé à l'évacuation du propriétaire qui se déplace à l'aide d'un fauteuil roulant.

Heureusement, l'homme a été évacué avant que la maison ne soit complètement embrasée. Il a été transporté par les paramédicaux à l'hôpital de Granby par mesure préventive.

Les flammes se sont propagées à toute vitesse à la résidence. «À l'arrivée des pompiers, le feu brûlait un des murs extérieurs et le toit était complètement embrasé, illustre Pierre Lacombe, directeur du Service des incendies de Granby. C'est un feu assez violent.»

Une vingtaine de pompiers ont combattu l'élément destructeur. Ils ont également déployé des efforts pour limiter les dommages aux propriétés voisines, dont celle de M. Bédard. Son garage a subi des dommages considérables et la fumée a gagné sa propriété. «On a été chanceux, dit-il. Tout le monde est sorti à temps.» Ils sont également parvenus à sortir les voitures du garage.

Leurs voisins n'ont pas eu la même chance. La maison du couple a été complètement détruite. Peu de choses pourront être récupérées des décombres, indique le chef des pompiers. Les dommages sont évalués à au moins 200 000$. Les occupants ont reçu l'aide de la Croix-Rouge qui leur a notamment offert un hébergement d'urgence pour 72 heures.

Les résidences situées de chaque côté de celle détruite par les flammes ont subi des dommages de plusieurs milliers de dollars. La famille de M. Bédard ne peut rester chez elle pour une journée ou deux à cause des dégâts causés par la fumée. L'autre résidence a été réintégrée.

Le système de chauffage au bois est la cause du sinistre, a conclu le service des incendies. «Est-ce qu'il y a eu un feu de cheminée? Ça peut être une cause possible. Il pourrait également s'agir d'un vice de construction», fait savoir le directeur Lacombe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer