Pas d'électricité dans le carrefour giratoire : le MTQ et Hydro se renvoient la balle

Le MTQ a fait installer une douzaine de... (photo Janick Marois)

Agrandir

Le MTQ a fait installer une douzaine de poteaux de bois de manière temporaire pour alimenter en électricité les lampadaires du carrefour giratoire de la route 235 à Farnham. Les travaux ont coûté 20 000 $.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Farnham) Le ministère des Transports et Hydro-Québec se montrent mutuellement du doigt pour expliquer pourquoi des fils électriques souterrains n'alimentent pas les lampadaires dans le carrefour giratoire de la route 235 à Farnham. Le MTQ a dû débourser 20 000$ pour installer une douzaine de poteaux temporaires pour alimenter les lampadaires.

Les deux organisations étatiques fournissent chacune des explications différentes de la situation. Le MTQ assure avoir fait la demande à Hydro-Québec en décembre 2011 pour qu'elle conçoive un tracé pour passer les fils souterrains de la rue Saint-Paul au carrefour giratoire. Hydro-Québec, de son côté, soutient que la demande lui est parvenue en décembre... 2013. C'est trois mois après la fin des travaux pour construire la route de contournement et aménager le carrefour giratoire, un projet d'ensemble de plus de 10 millions de dollars.

En entrevue cette semaine, la porte-parole du MTQ pour la Montérégie, Stéphanie Langelier, a indiqué que les discussions avec Hydro n'étaient pas terminées quand les travaux ont débuté à l'automne 2012. «Le tracé des fils n'était pas encore choisi. Il fallait alimenter les lampadaires. C'est pour cela qu'on a fait installer des poteaux», a-t-elle dit.

Mme Langelier assure que les plans et devis prévoyaient que des fils souterrains devaient être passés à cette fin. Elle reconnaît cependant que les coûts des poteaux de bois n'étaient pas inclus dans le projet.

Pendant les travaux du MTQ, la Ville de Farnham avait prévu une solution pour éclairer la partie de la rue Saint-Paul placée sous sa responsabilité. Elle a fait installer à ses frais des lampadaires en aluminium dans le terre-plein de l'artère menant au carrefour giratoire. Leurs fils sont enfouis.

Les poteaux de bois du MTQ longent ceux de la Ville sur quelque 300 mètres du côté est de l'artère jusqu'au carrefour giratoire. En plus de lampadaires, ils alimentent en électricité deux panneaux installés sur la route 235 avertissant les conducteurs de ralentir à l'approche du carrefour giratoire.

Tracé refusé

Au MTQ, on signale que la Ville de Farnham a refusé le tracé des fils proposé par Hydro-Québec pour desservir le carrefour giratoire. François Giasson, directeur général de la Ville, le confirme. La proposition était inacceptable, dit-il.

 «Ils voulaient passer les fils à travers un terrain commercial. On ne pouvait pas accepter ce tracé; ça brimait les droits du propriétaire du terrain. Ça prenait un tracé le long des limites du terrain comme ça se fait partout ailleurs», a-t-il dit.

Un nouveau tracé, qui répond aux attentes de la Ville et du propriétaire du terrain concerné, est prêt, a dit Ginette Cantin, conseillère en relation avec le milieu chez Hydro-Québec. Les droits de servitude ont été signés, a-t-elle dit.

Mme Cantin n'a pu dire s'il est normal que tout le processus prenne un an. «Ça peut être long parfois pour trouver le bon tracé. Ensuite, il faut obtenir des droits de servitude», a-t-elle dit.

Une rencontre est prévue aujourd'hui entre des représentants de la Ville et le MTQ pour finaliser ce dossier.

  

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer