Intros dans des roulottes au camping Estrival : deux individus arrêtés

Deux hommes soupçonnés d'avoir endommagé des roulottes dans... (photo Janick Marois)

Agrandir

Deux hommes soupçonnés d'avoir endommagé des roulottes dans lesquelles ils se sont introduits pour y voler certains biens ont été arrêtés au terme d'une poursuite à pied qui a duré plus d'une heure.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Deux hommes soupçonnés d'avoir endommagé près d'une dizaine de roulottes dans lesquelles ils se sont introduits pour y voler certains biens, au camping EstriVal de Granby, ont été arrêtés au terme d'une chasse à l'homme qui a duré plus d'une heure. C'est l'agent de sécurité du site qui a sonné l'alarme en voyant divers objets regroupés dans la neige.

L'histoire a débuté vers 23 h 30, dimanche, lorsque l'agent de sécurité a fait sa ronde sur le terrain de camping. «Il a vu du stock qui était sorti d'une roulotte et qui était par terre. Il a tout de suite appelé la police», raconte Sylvain Séguin, gérant du camping EstriVal.

Alerté par l'agent de sécurité, M. Séguin s'est aussitôt précipité dans le secteur où divers objets, comme un téléviseur, étaient regroupés au sol. Deux suspects étaient alors au large. Les policiers de Granby se sont rendus dans le secteur. «Ils ont cerné la place», illustre M. Séguin.

Chasse

Pendant plus d'une heure, les suspects ont été pris en chasse. Au terme d'une poursuite à pied, un des présumés malfaiteurs a été épinglé derrière un commerce de la route 112, non loin du terrain de camping. Plus tard dans la nuit, le deuxième suspect a été appréhendé alors qu'il était, semble-t-il, attablé à un resto du coin.

«C'est une très belle collaboration. On le dit souvent, les citoyens sont nos yeux, nos oreilles. Quelqu'un sur le camping a remarqué quelqu'un de suspect et a appelé rapidement la police. On voit que ça porte fruit et il y a eu des arrestations dans ce dossier-là», indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Les individus âgés de 21 ans et 23 ans, de Saint-Paul-d'Abbotsford, ont été conduits au poste de police où ils ont été interrogés pendant un bon moment, hier. En fin d'après-midi, ils rencontraient toujours les enquêteurs.

Neuf roulottes auraient été visitées par le duo. Les suspects auraient endommagé des vitres pour leur permettre de s'introduire dans les véhicules récréatifs. Les clients touchés par les vols ont été contactés hier, a précisé la compagnie Parkbridge, propriétaire du camping EstriVal.

Les policiers ont passé plusieurs heures sur le site. Ils ont pris la plainte des citoyens qui se sont rendus sur place pour dresser la liste des bris ainsi que des biens qui leur ont été subtilisés.

Précédents

Ce n'est pas la première fois que le camping reçoit la visite de voleurs ou de malfaiteurs. En 2013, l'endroit avait été la cible d'une vague d'introductions par effraction et de vols. Une roulotte avait même été incendiée. À la suite de ces événements, des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité, notamment des patrouilles réalisées par des agents de sécurité.

«Je suis très satisfait de l'ensemble de la collaboration avec la police. Je suis vraiment content en espérant que ça ne se reproduira plus», indique M. Séguin, visiblement heureux que les suspects aient été appréhendés.

Par voie de communiqué, la compagnie a remercié ses employés pour leur vigilance et leur précieuse collaboration. «Grâce à leur efficacité, le service de police a été averti aussitôt et a pu réagir rapidement», peut-on y lire.

Le porte-parole du Service de police de Granby, Guy Rousseau, a souligné la collaboration fructueuse entre les employés du camping et les policiers dans cette affaire. - Photo Janick Marois

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer