Saint-Valentin à Granby : près de 125 mots d'amour reçus à la Ville

«Touchant»: c'est le mot qu'a trouvé le maire... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Touchant»: c'est le mot qu'a trouvé le maire Pascal Bonin pour décrire la centaine de messages d'amour acheminés à la Ville. Pas moins de 50 d'entre eux seront diffusés en boucle sur les panneaux électroniques municipaux à la Saint-Valentin.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'invitation inopinée lancée par le maire de Granby afin de diffuser à la Saint-Valentin les 50 meilleurs messages d'amour reçus à la Ville sur les panneaux électroniques municipaux n'est pas restée lettre morte. Quelque 124 messages ont été reçus, a précisé hier Pascal Bonin, satisfait du résultat.

«Honnêtement, je suis presque content qu'on n'en ait pas eu plus, sinon on aurait été ensevelis. On est une petite équipe et on n'a pas de grands moyens», a fait valoir le maire.

Mais ce dernier ne regrette pas une minute d'avoir eu cette idée mardi dernier en furetant sur la page Facebook de la ville de Paris, qui organise pareille initiative à la Saint-Valentin. Les amoureux de Granby avaient jusqu'à hier midi pour acheminer leur message par le biais d'un formulaire mis en ligne sur le site Internet de la Ville. Et le résultat est très «touchant», assure Pascal Bonin. Selon lui, les messages vont «dans toutes les directions». Certains s'adressent à leur conjoint (e), d'autres à leurs enfants ou encore à leurs parents et à des amis.

Le maire Bonin souhaitait qu'au moins un des messages soit une demande en mariage. Mais il devra patienter jusqu'à l'année prochaine. «Il n'y en a pas... cette année», dit-il, confiant que l'expérience sera répétée pour le 14 février 2016. «C'est le début d'un classique à Granby», croit-il.

«Il y a des gens qui peuvent penser que c'est quétaine, mais je réalise que ça a touché une corde sensible. Il y a même des histoires derrière certains messages. Il y a des gens qui m'ont appelé personnellement pour insister sur l'importance de la diffusion de leur message», dit Pascal Bonin.

Tour du Québec

C'est la chef de la division communications de la Ville, Véronique Darveau, qui aura la délicate tâche de sélectionner les 50 messages qui seront diffusés en boucle, de 6 h à 23 h, sur les panneaux électroniques municipaux, samedi, pour la fête de l'amour.

Mis sur pied en quelques heures seulement, le projet a fait le tour du Québec au cours des derniers jours. Le maire a enchaîné les entrevues et son initiative a été rapportée dans différents médias, dont sur les ondes de TVA, à la radio de Radio-Canada, de même qu'à BOOM FM, à Rouge FM et au 98,5 FM.

«Ça a pris des proportions que je n'avais pas envisagées», reconnaît le maire Bonin.

Tout cela prouve qu'«il y a encore de la spontanéité et de belles choses dans notre monde», estime Pascal Bonin. La suite, elle, sera à lire samedi sur les panneaux disposés à cinq intersections achalandées de la Ville.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer